Tensions en Martinique...

Le personnel et la CDMT ont eu à dénoncer et dénonce encore la persistance d’un mépris hargneux et d’une gestion hasardeuse de la direction du CHI Lorrain Basse-Pointe qui entraînent l’hôpital droit dans un gouffre et une dégradation du climat social sans précédent.

...Le despote ! Maux ! Tisme !! N°3

L’ARS elle, continue à jouer à l’autruche, mais elle sera seule responsable, car elle a été alertée et " réalertée ", depuis bien longtemps, sans aucune réaction. Elle attend l’irréparable pour le Lorrain ! Cette ARS là veut nous conduire dans la situation de Colson il y a 2 ans !!
Devant cette ineptie, Nous nous voyons contraints et réclamons sans délai le départ de la fossoyeuse.
Saki pa bon pou zwa ! pa bon pou kanna ! mé pa bon pou lopital la non pli ! Jugez- en :
Deux médecins avec un salaire de ministre de douze mille euros par mois sont partis en vacances en même temps pour plus de deux mois, dans la même période, avec l’aval de la directrice. Tandis que dans le service de soins, il est impossible que deux agents du même service prennent leur congé dans la même période. C’est l’iniquité établie au CHI que dénonce la CDMT.
Mieux ! La directrice agit de façon délibérée dans le dysfonctionnement de l’établissement : En mars 2014, elle a chassé deux médecins sans ménagement et avec mépris. Depuis le mois de juin, l’établissement tourne avec deux médecins remplaçants et un kiné pour 40 patients, (établissement de 65 lits, et 120 agents). Cette gestion hasardeuse de la directrice fait obstacle à l’admission des patients du CHUM, déjà enclavé, entraînant l’hôpital dans l’entonnoir du déficit !
L’injustice sociale persiste au CHI : Certains agents contractuels depuis plusieurs années (4 ans) n’ont pas eu de reconduction de contrat et ce depuis plusieurs mois. Nous observons que l’attaché d’administration persiste à pratiquer des recrutements de bon copinageâ ?¦

La discrimination est toujours à l’ordre du jour

Suite à la manipulation par la directrice de certains agents en les poussant à la diffamation sans preuve au détriment d’un autre collègue. Celle-ci, se trouve sans activité professionnelle aujourd’hui ! Mais la roue a tourné, les mêmes agents signataires " utilisés " se trouvent aujourd’hui en difficulté face à cette direction dans son impéritie, qui prend des sanctions contre eux et change leur planning sans concertation. Un tel management est inacceptable !

Le dialogue social inexistant au CHI/ LBP

Eclosion de bureaux dans tous les coins de l’établissement et pléthore de personnel à l’administration qui se manifestent par des remue-ménages incessant sans concertation des concernés et des instances. Elle a même osé supprimer la salle de culte de l’établissement. Nous rappelons à la direction que le personnel, c’est au lit des malades, mais non au service de Madame la directrice !
La directrice relègue les vraies priorités de l’établissement en second plan au profit sa petite personne â ?¦ même réquisition d’agent pour " le lavage de sa voiture par les agents " â ?¦
Nous n’avons pas besoin d’une directrice qui est préoccupée par le lavage de sa voiture. Sachant qu’elle distribue des cartes d’essence, nous l’invitons à mettre en place la même méthode pour le lavage de sa voiture.
Les agents du service technique sont des fonctionnaires de la Fonction Publique hospitalière qualifiés, travaillant au CHI, mais non des esclaves sous le joug d’une directrice !! Et nous disons NON à la maltraitance et la pression administrative.
Les priorités sont : les fuites d’eau dans les faux plafonds : Combien de temps nous allons patauger dans l’eau des couloirs de l’établissement : Suite à notre interpellation en date du 23 mai 2014, la direction s’est contentée de dissimuler les fuites d’eau avec des plaques absorbantes. Aujourd’hui, nous constatons que le problème n’est pas résolu et non seulement cela, il s’aggrave avec des chutes à répétition. Nous en avons assez.

Cinq ans de règne désastreux, c’est trop !! Nou ni AC ! Fok Moty fouté Li quand !

CHI Lorrain/Basse-Pointe PPoiPointe


Recherche sur le site

Nos Actions Syndicales