SUD Santé Sociaux demande des excuses au préfet

Ce matin, la préfecture d’Ile de France annonce une 34ème évacuation d’un campement de réfugié-es à Paris. 350 CRS mobilisé-es, un quartier bouclé… et on voudrait nous faire croire que c’est du social.

"Les personnes mises à l’abri feront l’objet d’un examen complet et approfondi de leur situation administrative par les services de l’Etat. Cet examen déterminera leur orientation dans des structures d’hébergement adaptées à leur situation."
"Les personnes connues dans un autre Etat membre seront prises en charge temporaire-ment le temps que soit organisé leur retour vers cet État membre, qui a seul vocation à ins-truire leur demande d’asile. Les personnes déboutées du droit d’asile ou en situation irrégu-lière auront vocation à être reconduites à la frontière."
Extrait du communiqué de la Préfecture d’Ile de France

"mises à l’abri"

“Abri” : Lieu où l’on peut se mettre ou mettre quelque chose à couvert des intempéries, du soleil, du danger, ce qui préserve de quelque mal, ce qui est un refuge, une protection… Définition du Larousse
Un commissariat, un centre de rétention ne constitue pas un refuge, ni une protection… « mise à l’abri » emprunte au vocabulaire de l’action sociale.

"prises en charge"

"Les personnes connues dans un autre Etat membre seront prises en charge temporairement le temps que soit organisé leur retour vers cet État membre, qui a seul vocation à instruire leur demande d’asile" => Application stricte du règlement Dublin III, c’est à dire le renvoi vers le pays de l’Union Européenne où le demandeur d’asile a laissé la première trace de son passage, en gros - on t’a pris de force tes empreintes digitales en Hongrie, pays qui autorise le tir à balles réelles sur les migrants, et bien tu y retournes, c’est à la Hongrie de traiter ta demande d’asile.- Cette procédure permet aussi à la France de déporter des personnes en Afghanistan sans en assumer la décision.

"reconduites à la frontière"

"Les personnes déboutées du droit d’asile ou en situation irrégulière auront vocation à être reconduites à la frontière." => Si lors d’un entretien mal traduitavec un agent de l’OFPRA, celui ci a douté de ton homosexualité, c’est direction le centre de rétention ethop dans l’avion vers le Soudan.

Mélange des genres

Si la préfecture, aux ordre du gouvernement, est responsable de cette volontaire confusion, celle-ci est entretenue par des acteurs associatifs para-publics qui participent à ce massacre du travail social, en particulier Pierre Henry*, DG de France Terre d’Asile, présent à chaque opération du genre, le même qui triait les migrants au faciès lors de l’évacuation de la jungle de Calais

SUD Santé Sociaux dénonce le mélange des genres effectué par la Préfecture, une mise à l’abri c’est de l’action sociale, une rafle suivie d’un tri entre les personnes en fonction de leur situation administrative, c’est une action policière. Travailleurs sociaux et agents de police ne sont pas du même camp, accom-pagnement et soutien ne sont pas violences et expulsions ! SUD Santé Sociaux demande, pour l’ensemble des professionel-les du travail social, des excuses pour cette volontaire confusion au Préfet de la région Ile de France. Le social n’est pas le gant de velours de la main de fer de la police.

*citation de Bourdieu : " Dans un univers où les positions sociales s’identifient souvent à des “noms”, la critique scientifique doit parfois pren-dre la forme d’une critique ad hominem."

PNG - 2.9 Mo
Mise à l’abri ou opération de police


Mise à l'abri ou opération de police

Contact presse : Margaux LEDUC LEROY 06.38.36.92.56

Recherche sur le site

Nos Actions Syndicales