Ségur de la santé → imposture et trahison

Une pandémie, une exposition maximale des hospitalier.e.s, des personnels des EHPAD, du social et du médico-social, une pénurie de matériel (manques de lits, de respirateurs, …), de protections (masques, surblouses, …), et médicaments (curare et hypnotiques), mais aussi de personnel, une seconde vague qui se précise, et le gouvernement pense que nous filer une médaille, une mise à l’honneur, pour certain.e.s une prime ridule qui est loin de représenter la valeur d’une vie humain, une augmentation de 180 euros de salaires qui ne rattrapent pas les 20 années d’austérité, et limitée aux agent-es hospitalier, est suffisant ? Est-il vraiment sérieux ?

Où est passé le fameux “quoiqu’il en coûte” du président Macron ?

Pour la Fédération SUD Santé Sociaux il faut débloquer d’urgence plus de 30 milliards d’euros, une paille au regard du budget de la sécurité sociale et des cadeaux accordés aux grandes entreprises (+de 90 Md€ de cotisations sociales en 2019) pour rattraper l’augmentation du coût de la vie, le gel de points d’indice depuis des années, pour revaloriser les salaires par une augmentation mensuelle de 400€ nets pour tous les personnels de la santé, du social et du médico-social est un minimum !

Olivier Véran disait hier qu’il souhaitait aller vers une revalorisation de 200€ net mensuelle pour les hospitalier.e.s et leurs homologues du privé. Aujourd’hui le protocole d’accord, qui malgré notre représentativité dans la Fonction Publique Hospitalière ne nous est pas parvenu, annoncerait 180 € pour les hospitalier.e.s, 90€ sur la paie de septembre et 90€ sur celle de mars 2021. Pour ce qui est de l’Hospitalisation privée nous apprenons par voie de presse une revalorisation de 160€ en deux temps comme pour les agent.e.s de la fonction public hospitalière.
Pour la Fédération SUD Santé Sociaux c’est une insulte de plus à toutes ces premières lignes qui contribuent à notre Santé.

Dans ce fameux protocole est inclus 15 000 embauches pour l’hôpital … soit à peine 5% des 300 000 postes manquants dans l’hospitalier et les EHPAD, du public comme du privé, sans tenir compte de tous les postes manquants dans le médico-social et le social. Ces 15 000 embauches ne sont qu’une goutte d’eau qui ne suffira pas aux remplacements des professionnel-les en arrêt maladie à cause des conditions de travail lamentables, aux remplacements des professionnel-les qui ont accumulé des centaines de journées de repos non consommées, et ne suffiront pas non plus pour répondre aux besoins de la population.

La Fédération SUD Santé Sociaux dénonce cette parodie d’accord qui se clôt dans le compromis cher à Madame Notat, véritable trahison des luttes hospitalières et de la Santé de ces dernières années.

La Fédération SUD Santé Sociaux estime que l’amélioration de notre système de santé ne peut se faire sans l’embauche massive de personnels qualifiés, rémunérés à leurs justes valeurs et par des ouvertures de lits et de services correspondant au besoin de la population.


CP suite aux annonces sur le protocole d'accord du Ségur de la (...) "Sérur" de la Santé