Contre l’injustice sociale ! C’est tous et toutes ensemble qu’on…

C’est tous et toutes ensemble…

…Qu’on a dénoncé !

Depuis des années nous alertons quant aux politiques sociales injustes des gouvernements successifs. Depuis des années nous dénonçons cette crise que nous agite le gouvernement comme un étendard, censé nous rallier dans l’austérité et dans le « il va falloir encore plus nous serrer la ceinture ». Depuis des années, ce sont toujours les mêmes qui trinquent et ce n’est pas le gouvernement, ni ses acolytes de la finance. Depuis des années nous leur crions devant leur porte, à défaut d’être reçu-es dans leurs salons, que ça va péter, que le peuple ne peut survivre à cette politique néolibérale où les riches deviennent encore plus riches et tous les autres se tuent au travail pour survivre.

C’est tous et toutes ensemble…

…Qu’on lutte !

Aujourd’hui l’augmentation du prix de l’essence a mis le feu à toutes les colères et l’incendie n’est pas près de s’éteindre. Mais cela n’a été que l’étincelle tellement les raisons de la colère sont multiples. Aujourd’hui le peuple s’organise, se solidarise, sort dans la rue pour dénoncer l’insupportable quotidien de tous ces invisibles qui se tuent à la tâche et que l’on précarise à vie. Aujourd’hui le peuple crie son désespoir de ne plus pouvoir vivre et le gouvernement va devoir l’entendre car le peuple se lève !

C’est tous et toutes ensemble…

…Qu’on va gagner !

Après avoir usé de la division entre toutes et tous, le gouvernement fait face à une mobilisation populaire : les barrages, les piquets, les manifestations sont bien loin de s’essouffler et les lycéen-nes, étudiant- es se mobilisent à leur tour. Les réponses gouvernementales de ces derniers jours ne sont que répressions et mépris. Le gouvernement Macron, insolent, continue dans sa marche forcée à légitimer des réformes qui ne vont pas dans le sens du bien commun avec notamment la fermeture de services publics de proximité : transports, hôpitaux, maternités, services sociaux…


retrouvez notamment nos préavis et appels à la grève ainsi que nos petits conseils pour manifester et se mettre en grève en suivant ce lien


Notre syndicalisme différent au service des luttes !

La Fédération SUD Santé Sociaux, dans la perspective d’une transformation sociale Solidaire, Unitaire, Démocratique, continuera de lutter contre toutes les injustices sociales et participera à la construction d’un processus revendicatif au sein d’assemblées générales.
La Fédération SUD Santé Sociaux popularise et soutient les revendications des salarié-es, des privé-es d’emploi, des laissé-es pour compte. Notre lutte s’inscrit pleinement dans les revendications portées par la majorité des « gilets jaunes » et ce ne sont pas quelques agitateurs d’extrême droite qui doivent nous en empêcher.

Convergence avec cette révolte populaire !

Le combat c’est toutes et tous ensemble que nous devons le mener, avec nos valeurs fondamentales, égalitaires et antiracistes.
Aujourd’hui plus que jamais nous devons nous joindre à cette contestation pour construire un contre-pouvoir au gouvernement néolibéral qui casse nos droits en tant que travailleuses et travailleurs et plus largement en tant que personnes dans une société où l’extrême droite, avec tout ce qu’elle a de plus néfaste, serait la seule perspective.
Il y a une urgence sociale et écologique. Dans les 2 cas, ce sont les mêmes qui en payent les conséquences. SUD Santé Sociaux et son Union Syndicale Solidaires appellent à la convergence dans l’action pour la justice sociale et écologique.

Causons Revendications !

SUD Santé Sociaux est un syndicat porteur d’avenir, pour une répartition égalitaire des richesses et affirmant qu’un autre monde est possible.

  • une revalorisation du smic a 1700 euros net et 400 € d’augmentation pour toutes et tous immédiatement.
  • a travail egal, salaire egal pour lutter contre le dumping social et la concurrence entre les salarié-es
  • des services publics qui permettent d’assurer à toute la population des services de proximité, de qualité et l’égalité d’accès.
  • garantir un haut de niveau de ressource aux services publics au travers d’une politique fiscale redistributive.
  • une egalite reelle femme/homme au travail et dans la société.
  • le refus d’une politique de l’emploi basee sur les allegements des cotisations patronales.
  • l’interdiction des licenciements dans les entreprises qui font du profit.
  • l’amelioration des conditions de travail.
  • l’arret des politiques liberales.
  • la taxation des revenus du capital et la nécessité de nouveaux financements pour répondre aux besoins sociaux.
  • le respect de la loi dalo, du droit à l’hébergement et la requisition des logements et locaux vides.