sages femmes com de presse 4 mars et courrier Touraine

COMMUNIQUE DE PRESSE DE
L’INTERSYNDICALE SAGES-FEMMES
Marisol Touraine intervient sur les sages femmes. SoulageÌ es mais pas satisfaites .
Ce 4 mars 2014, apreÌ ?s des mois de mobilisation et de concertation, Marisol Touraine a annonceÌ aÌ ? l’occasion d’une confeÌ rence de presse que le nouveau cadre statutaire proposeÌ aux sages femmes hospitalieÌ ?res se ferait dans le peÌ rimeÌ ?tre de la fonction publique hospitalieÌ ?re. C’est une victoire pour les professionnelles qui se voient garantir leurs acquis sociaux (temps de travail, retraite, maladie).
L’Intersyndicale ne peut que se reÌ jouir de cette prise de position de la Ministre qui vient enfin clarifier la situation et poser le cadre des futures neÌ gociations. La Ministre a entendu la majoriteÌ des sages femmes hospitalieÌ ?res qui ont massivement exprimeÌ leur attachement aÌ ? la fonction publique hospitalieÌ ?re.
Cependant, la question statutaire ne doit pas faire diversion. Les annonces de Marisol Touraine ne sont pas une fin en soi mais bien le deÌ but de neÌ gociations. Les attentes, depuis plus de dix ans, des sages femmes hospitalieÌ ?res sont immenses. Au regard de leurs responsabiliteÌ s, leur reÌ muneÌ ration est indeÌ cente et doit eÌ,tre reneÌ gocieÌ e au plus vite.
Les annonces de la Ministre sont aussi trop vagues concernant le peÌ rimeÌ ?tre des
responsabiliteÌ s et de la reconnaissance des sages femmes. Les groupes de travail
entameÌ s depuis novembre 2013 peinent aÌ ? deÌ gager des propositions concreÌ ?tes. Il
est temps de conclure ces travaux par une revalorisation effective du meÌ tier, par la
reconnaissance des sages femmes en responsabiliteÌ des uniteÌ s physiologiques au
sein de l’hoÌ,pital public, par leur roÌ,le dans l’organisation du premier recours, par leur haut niveau de formation initiale et continue.
La vigilance des sages femmes va se poursuivre et l’Intersyndicale appelle aÌ ? l’uniteÌ de toutes les sages femmes, de toutes les organisations qui les deÌ fendent qu’elles aient ou non soutenu le maintien du statut Fonction Publique HospitalieÌ ?re.
Maintenant que la question du cadre statutaire a eÌ teÌ trancheÌ e, nous devons nous rassembler pour obtenir les revalorisations salariales et professionnelles que toutes les sages femmes demandent depuis des anneÌ es. Le travail ne fait que commencer. Et la mobilisation de tous reste plus que jamais neÌ cessaire.
Paris, le 4 mars 2014