#GrèvePGV - des élus des salariés au service des luttes

Au groupe hospitalier Paul-Guiraud Villejuif/Clamart, la menace d’une action en justice du CHSCT contraint la direction à renoncer au passage en force de son projet !

La réunion du CHSCT que nous redoutions tant comme le signal d’un passage en force de la direction sur le projet 7h 36 s’est tenue ce matin, 11 aoà»t 2014.
En multipliant les courriers menaçants à l’encontre du cabinet d’experts Technologia et du secrétaire du CHSCT, la direction montrait en effet sa volonté de contraindre le CHSCT à se prononcer sans même avoir pu prendre connaissance du rapport des experts.
Dans cette sombre perspective, les élus SUD-santé au CHSCT avaient d’ores et déjà saisi un cabinet d’avocats et fait savoir leur intention d’attaquer en référé au tribunal administratif toute décision autoritaire et irrégulière que prendrait la direction.
Il apparaît que la direction mesurant le risque encouru de la suspension de son projet voire de sa possible annulation ait fait le choix de reculer en acceptant de repousser la réunion du CHSCT à la fin du mois d’aoà»t. Réunion lors de laquelle, nous entendons nous consacrer exclusivement à la présentation du rapport des experts.
Il est donc désormais établi que la direction ne pourra pas mettre en oeuvre son plan au 1er septembre comme elle l’envisageait. Elle devra laisser le CHSCT remplir son rôle et ses missions. Nous avons voté en ce sens et à l’unanimité une résolution, qui reprend l’ensemble de nos exigences en matière de respect de la règlementation.
Nous sommes donc très satisfaits de ce recul, même si nous savons qu’il est tactique et que pour autant la direction ne renonce évidemment pas à nous imposer son funeste projet.
Dans ce cadre et face à la décision unilatérale de la direction de mettre fin aux négociations, notre syndicat étudie la possibilité d’attaquer celle-ci au tribunal administratif afin d’obtenir la réouverture immédiate des négociations.
Il va donc sans dire que la mobilisation du personnel joue un rôle clé dans la situation. Il faut donc selon nous poursuivre la grève autant qu’il le faudra et selon les modalités choisies par l’assemblée du personnel.

Communiqué du syndicat SUD-santé du GH Paul Guiraud
Villejuif/Clamart le 11 aoà»t 2014


Recherche sur le site

Nos Actions Syndicales