Marisol Touraine crie au loup : « La France en état de délabrement sanitaire ! »

La Fédération SUD Santé Sociaux alerte sur cette situation depuis des mois, des années : notre système de santé n’est plus capable de faire face à une urgence sanitaire grave et ses rouages sont « grippés » à la première attaque virale.

Si la France a pu être considérée comme ayant le meilleur système de santé au monde à la fin du 20ème siècle, elle ne peut plus le revendiquer aujourd’hui.

La Fédération SUD Santé Sociaux alerte sur cette situation depuis des mois, des années : notre système de santé n’est plus capable de faire face à une urgence sanitaire grave et ses rouages sont « grippés » à la première attaque virale. Gastro, bronchiolite, grippe… des épidémies prévisibles et habituellement gérables en ville deviennent des problèmes qui mettent en péril le dispositif de soin par effet de saturation

la seule chose qui fonctionne encore, ce sont les justifications hasardeuses du Ministère

Les urgences saturent au-delà du possible. Chaque année une « surmortalité » est constatée dans la population par l’INSEE, 41 000 pour 2015 et la seule chose qui fonctionne encore, ce sont les justifications hasardeuses du Ministère pour les expliquer : « Il a fait trop chaud, trop froid, la grippe a été précoce, plus forte etc… » ad nauseam

Si notre système est à bout de souffle, les personnels le sont aussi. Pour faire face à la situation, avec le manque de moyens dont ils souffrent, les personnels puisent dans leurs réserves physiques et psychiques. Jusqu’à quand cette situation pourrait-elle perdurer avant qu’ils ne craquent totalement ? Si l’on ne prend pas soin des personnels qui prennent soin de la population, il n’y aura un jour plus personne pour répondre à personne.

Il y a urgence à mettre en œuvre une politique de santé préservant et développant un service public de santé sur l’ensemble du territoire

La Fédération SUD Santé Sociaux exige que le gouvernement prenne les mesures pour remédier durablement à cette situation inacceptable pour un pays « riche » comme le nôtre. La Fédération SUD Santé Sociaux exige une politique propre à restaurer le « chef d’œuvre en péril » bâti sur les ruines de la seconde guerre mondiale et qui nous avait permis d’atteindre en quelques décennies un niveau d’excellence.

La Fédération SUD Santé Sociaux considère qu’il est du devoir des politiques, et notamment aujourd’hui aux candidat-es à la présidentielle, de répondre aux besoins de la population qu’ils et elles administrent et non de gonfler les dividendes des groupes qui financent leurs campagnes. Pour SUD Santé Sociaux mettre des moyens dans la santé et le social est un choix politique.

C’est aussi un choix politique de mettre des moyens dans les déterminants sociaux de la santé, éducation, logement, nourriture, environnement et santé au travail…

C’est pourquoi la Fédération SUD Santé Sociaux dénonce les tentatives de justification après coup d’un ministère pompier pyromane niant que les dégâts cumulés sont le fait des cures d’austérité qu’il a infligées au système de santé. Il y a urgence à mettre en œuvre une politique de santé préservant et développant un service public de santé sur l’ensemble du territoire, garant d’une réelle égalité d’accès aux soins, garant d’une réelle possibilité de soins, garant de la santé des personnels en charge de celle des citoyen-nes…

Jean Vignes
Secrétaire général SUD Sante Sociaux
0140338500


Recherche sur le site

Nos Actions Syndicales