lettre ouverte aux organisations syndicales

A
CFDT Santé Sociaux
CFE-CGC
CFTC Santé Sociaux
CGT Santé et Action Sociale
Force Ouvrière Action Sociale

Camarades,
La journée de mobilisation du 30 septembre a été un grand succès grâce entre autre à l’unité syndicale sans exclusive réalisée dans les départements et dans les établissements.

Cette unité ne s’est pas réalisée au niveau national et a entraîné l’exclusion de Sud tant au niveau de la manifestation que de la délégation au détriment des cortèges unitaires.

Pourtant nous vous avions fait des propositions à plusieurs reprises.
En juillet par courrier, Sud demandait à être intégré dans l’intersyndicale ; Refus de votre part jamais énoncé. Par contre l’intersyndicale a été élargie à la CFDT et à l’UNSA, accueillie car représentative dans la BAD. Par contre l’existence d’une intersyndicale nationale qui fonctionne dans les clcc où Sud est représentatif est minimisée voire niée.
Sachant que vous aviez demandé une entrevue au ministère du travail à l’issue de la manifestation, nous avons écrit pour être reçus dans le cadre unitaire de la manifestation. Nous avons pris soin de vous envoyer un double du courrier ; Toujours pas de réponse. C’est le
ministère qui, le matin même, nous a appris que vous aviez demandé que Sud ne soit pas reçu avec vous.

Dans la manifestation, les quelques camarades de Sud qui s’étaient portés en tête, ne comprenant pas d’être relégués en fin de cortège, sans aucune apparition unitaire, ont reçu quelques coups, attitude inadmissible de la part de militants envers d’autres militants défilant
pour les mêmes raisons.
L’exclusion de Sud Santé Sociaux est d’autant plus incompréhensible que l’ampleur de sa participation dans les cortèges, tant à Paris qu’en province, montre bien que de nombreux salariés lui font confiance pour défendre leurs revendications.
La division est l’arme du patronat et du gouvernement . Ils sont unis pour casser le droit du travail, les conventions collectives et remettre en cause tous les acquis. Face à eux, les syndicats doivent travailler dans la plus grande transparence et dans l’unité.
Si cette unité n’est pas possible avec les appareils syndicaux, elle se fera à la base dans des collectifs syndiqués non syndiqués pour défendre les salaires, les conventions, les conditions
de travail, les métiers et l’ethique professionnelle.

Sud espère que ces pratiques ne se renouvelleront pas car elles sont indignes de syndicats ouvriers. Camarades il ne faut pas se tromper de cible. Les salariés ne comprennent pas cet ostracisme envers Sud car c’est tous ensembles que nous pourrons gagner.
Salutations syndicales.

La Fédération Sud Santé Sociaux
le 1 octobre 2008


Recherche sur le site

Nos Actions Syndicales