Les revendications de SUD Santé Sociaux dans la Fonction Publique Hospitalière (FPH)

Les revendications de SUD Santé Sociaux dans la Fonction Publique Hospitalière

Défense du service public et accès aux soins pour tous ET toutes

SUD se bat pour obtenir un service public de qualité et une politique de santé publique répondant aux besoins de toute la population.

SUD revendique :

  • L’abrogation de la loi HPST et de la loi santé, et notamment des GHT.
  • La suppression de la T2A.
  • L’arrêt de la casse des hôpitaux de proximité et des fermetures de lits,
  • L’arrêt des privatisations des secteurs logistiques, techniques ou autre,
  • L’arrêt de la mise en concurrence entre services et établissements du public, et entre le public et le privé,
  • L’augmentation des budgets hospitaliers.

Effectifs et temps de travail

SUD dénonce la remise en cause des 35 Heures et s’oppose à la flexibilité et à l’annualisation du temps de travail.

SUD revendique :

  • La création de postes nécessaires à de bonnes conditions d’exercice, d’accueil des malades, au remplacement intégral de toutes les absences,
  • Les 32h en 4 de jours et les 30h en 3 de nuits avec embauches correspondantes,
  • Un plan d’urgence de formation : augmentation massive des places dans les écoles paramédicales, avec un revenu égal au SMIC pour les étudiant-es.
  • La mise en stage dès l’obtention du diplôme,
  • La suppression des heures supplémentaires,
  • SUD est opposé à la généralisation des 12h00, qui supprime des emplois et entraîne une usure professionnelle rapide, des risques pour la santé et la vie familiale et peut occasionner des erreurs professionnelles, etc.

Salaires et carrières

Depuis des années le pouvoir d’achat des fonctionnaires diminue. Les différents accords salariaux (non signés par SUD) n’ont fait qu’accroître les inégalités en ne revalorisant que certaines catégories et en instaurant des indemnités diverses et variées.

SUD revendique :

  • La revalorisation des salaires de 300€ par mois pour tous et toutes,
  • L’intégration des primes dans le salaire de base,
  • Pas de salaires inférieurs à 1 700€ euros net,
  • Une carrière linéaire pour tous et toutes qui supprimerait les ratios pour l’accès aux classes supérieures et exceptionnelles,
  • L’instauration d’un 13ème mois pour tous et toutes,
  • Le refus de toute individualisation salariale,
  • A travail égal, salaire égal.

Statuts des personnels et conditions de travail

SUD affirme son attachement au statut de fonctionnaire hospitalier (titre IV) pour tous les personnels. Le maintien et le développement du statut de fonctionnaire assurent une garantie des droits, une protection contre la division et limite le recours à l’emploi précaire.

SUD revendique :

  • Le recrutement des personnels sur des emplois de fonctionnaires,
  • La titularisation de tous les contractuel-les et la résorption de l’emploi précaire,
  • Le maintien d’équipes fixes de jour et de nuit,
  • Des effectifs suffisants pour exercer nos missions de service public, avoir des conditions de travail décentes et pour permettre l’intégration des nouveaux arrivant-es dans de bonnes conditions,
  • L’abandon des organisations de travail qui provoquent des risques psychosociaux.

SUD se bat contre la mise en place des « ordres professionnels » et exige la suppression de tous ceux existants.

Retraites

SUD rappelle son attachement à notre régime de retraite, solidaire, basé sur un système de répartition entre personnes actif ou actives et retraité-es et dénonce toute remise en cause de ce système.

SUD revendique :

  • L’abrogation de la loi de 2010 et celle de 2013
  • La retraite à 60 ans à taux plein (sans décote) pour la catégorie dite « sédentaire », à 55 ans à taux plein pour la catégorie « active »,
  • La suppression de la décote (double peine),
  • Le retour à 37,5 annuités pour tous et toutes, public et privé, pour bénéficier d’une pension complète,
  • Pas de pension inférieure à 1500€ euros net,
  • Le remplacement de tous les départs en retraite,
  • La réinstauration du CFA (Congé de Fin d’Activité).

Contre toute exclusion et pour les droits des femmes

SUD entend combattre partout, y compris sur le lieu de travail :

  • La xénophobie et le racisme,
  • Les comportements sexistes, ainsi que toute forme de harcèlement moral ou sexuel.

L’égalité salariale entre les femmes et les hommes.

SUD revendique :

  • Le droit à un travail stable à temps plein pour toutes les femmes qui le désirent,
  • Le droit à l’accès pour toutes à la contraception et à l’avortement,
  • Le développement des services publics d’accueil de la petite enfance,
  • Une véritable information à la sexualité auprès des jeunes. C’est important pour combattre les comportements lesbophobes, homophobes et sexistes.