Le 12 avril 2014 Toutes et tous ensemble Marchons contre l’austérité !

L’objectif du gouvernement est d’imposer 50 milliards d’économies d’ici 2017. C’est un plan d’austérité sans précédent. Un nouveau cadeau au patronat de 35 milliards d’euro sous forme d’exonérations de cotisations sociales, sera payé par les chômeur-euse-s, les salarié-e-s, les retraité-e-s et tous/toutes les assuré-e-s sociaux.

Le 12 avril 2014 Toutes et tous en-semble Marchons contre l’austérité !

Après la loi de sécurisation de l’emploi facilitant les licenciements, le pacte de responsabilité offrant, sans condition, 35 milliards de cadeaux supplémentaires aux patrons, ce sont 400 millions d’euro qui vont être ponctionnés sur les chômeuses et chômeurs pour satisfaire la destruction des garanties sociales demandées par le Medef !

Pour " gaver " un patronat qui en demande toujours plus, le gouvernement annonce comme objectif 50 milliards d’économies à réaliser sur notre dos.

  • salaires et pensions bloqués,
  • stagnation du SMIC,
  • gel du point d’indice,
  • destruction des services publics,
  • attaques contre la protection socialeâ ?¦

Nous produisons des richesses, Les capitalistes encaissent les profits, à?a suffit !

Dans le privé comme dans le public, les salarié-e-s de la santé et du social sont les premières victimes du plan d’austérité !

Alors, que nous vivons déjà le blocage des salaires, des attaques sur les congés, les RTT..., partout, dans chaque établissement ou service nous subissons des restructurations permanentes...

Les plans sociaux, les plans de licenciements se multiplient à travers tout le territoire dans le privé, comme le public où 200 000 salarié-e-s subissent la précarité !

Au-delà de la journée de mobilisation intersyndicale nationale (SUD-CGT-FO-FSU) du 18 mars, où les personnels de la Santé et du Social du secteur privé et du public se sont mobilisés, le 12 avril nous devons continuer la construction d’une large mobilisation à l’appel des associations, des partis et des syndicats pour dire non à l’austérité orchestrée !

En effet, c’est au plus près des problèmes rencontrés que se construit la mobilisation.

Elle doit regrouper l’ensemble des professionnel-le-s de la santé du médico-social et du social, quelles que soient leur qualification, leur appartenance ou non à un syndicat.

Des revendications claires, Unitaires et populaires !

SUD exige :

  1. l’arrêt immédiat de la politique d’austérité,
  2. la défense et l’amélioration des conventions collectives et du statut public !
  3. l’arrêt des suppressions d’emplois et la fin de la précarité, la création d’emplois stables en CDI dans le privé et sous statut dans la FPH !
  4. l’arrêt des restructurations dans le sanitaire, le social et le médico-social, l’abrogation de la loi Hôpital Patient Santé Territoire !
  5. l’augmentation immédiate des salaires !

300 euro tout de suite, Pour toutes et tous !

Avec SUD Santé Sociaux

Le samedi 12 avril

Dans l’unité, j’en suis !


Recherche sur le site

En lutte Concernant

Nos Actions Syndicales