L’UNE DES NOTRES A MIS FIN A SES JOURS

Combien de fois encore devrons-nous comme aujourd’hui communiquer sur la mort de l’un-e des nôtres ?
Combien de temps perdu à attendre que le quotidien des hospitalier-es s’améliore ?
Combien de temps perdu à essayer de comprendre l’incompréhensible sauf à regarder nos outils de travail se déliter autour de nous ?
Combien de temps encore l’inhumanité règnera dans nos directions et au gouvernement ?

La Fédération SUD Santé Sociaux s’associe à la douleur de la famille, des proches, des collègues de l’agente administrative qui a mis fin à ses jours jeudi 24 septembre. Bien que nous soyons tou-tes bouleversé-es par cet acte désespéré, nous ne pouvons pas rester sans réagir !

Cette agente suite à un accident de service s’est retrouvée confrontée à une administration sourde. Elle a enchainé des expertises et contre-expertises sans fin, des postes inadaptés, la mettant dans une précarité et un avenir incertain sur le plan professionnel.

Quand entendront-ils enfin ce que nous dénonçons depuis des années ? Il aura fallu une crise sanitaire sans précédent pour que la population prenne conscience des dégâts des politiques néolibérales sur l’hôpital public !

L’Hôpital est en feu ! L’hôpital va affronter une deuxième vague mais le Ségur n’a rien apporté en termes de moyens !
L’Hôpital devra se guérir lui-même avant de réapprendre à guérir les autres ! Parce qu’à bout, parce qu’au bout de ce qui est humainement possible dans un environnement où justement l’humain se devrait d’être la seule préoccupation. Où pourtant l’humain se voit humilié lorsqu’il est du côté soignant, où pourtant l’humain se voit maltraité lorsqu’il est du côté soigné.

Une fois de plus, une fois de trop, l’une d’entre nous s’est donné la mort.
Une fois de plus les directions ont fait la démonstration de leur inhumanité en refusant une expertise externe. Le suicide d’une agente n’est-il pas assez grave ? La direction des Hospices Civiles de Lyon a-t-elle peur d’être confrontée à ses manquements ?

Suicide de l’une des notres

La Fédération SUD Santé Sociaux dénonce le refus de vote d’une expertise Comité D’hygiène de Sécurité et Condition de Travail suite au CHSCT extraordinaire qui s’est tenu ce jour.

La Fédération SUD Santé Sociaux dénonce les dysfonctionnements de l’administration, de la médecine du travail, du management, qui pousse les agents à commettre l’irréparable.

La Fédération SUD Santé Sociaux continuera de lutter contre ces pratiques.