Intimidation antisyndicale à la fondation Léopold Bellan

Avec près de 2300 salariés, la Fondation Léopold Bellan est en passe de devenir un « géant » des secteurs de la santé, du social et du médico-social. Mais la Fondation Léopold Bellan a dernièrement passé un cap dans le registre de la lutte antisyndicale en s’en prenant à notre délégué syndical central.

Comme de nombreuses structures de ce secteur, elle a pleinement embrassé les techniques libérales de gestion du personnel. Augmentation de la charge du travail avec un nombre de salariés qui ne suit pas, salaires stagnant et au mérite… et bientôt à l’attaque contre les 35h ?

Les conditions de travail au sein de plusieurs établissements de la Fondation se dégradent sans que la Fondation n’accepte de le reconnaître et d’en prendre la pleine mesure. Il y a quelques mois une salariée a fait une tentative de suicide sur son lieu de travail.

Face aux dégradations constantes des conditions de travail et à la casse des garanties collectives, SUD Santé Sociaux et la CGT mènent la lutte : attitude combative durant les négociations, oppositions aux plans sociaux, refus de cautionner la casse sociale accompagnement de salariés en difficultés, informations des salariés...

Dans un contexte national de lutte contre la loi travail et d’attaques tout azimut contre les organisations syndicales en lutte pour le retrait de la loi, les relations entre syndicats et employeurs se tendent encore plus. Mais la Fondation Léopold Bellan a dernièrement passé un cap dans le registre de la lutte antisyndicale. Le 6 juillet, Pascal Dubus, Délégué Syndical Central SUD santé sociaux a reçu une convocation à un entretien préalable pour une éventuelle sanction pouvant aller jusqu’au licenciement.

Nous ne pouvons accepter qu’un militant et représentant syndical soit attaqué !

Nous, salariés de La fondation Léopold Bellan, ne laisserons jamais notre patron s’en prendre à nos représentants !

Une attaque contre l’un d’entre nous, c’est une attaque contre tous !

Pas de vacances pour la répression antisyndicale ? Pas de congés pour nos luttes !

Mobilisons-nous !

RDV Lundi 18 juillet à 11h jour de son entretien préalable
Devant l’hôpital Léopold Bellan - 185C rue Raymond Losserand 75014 Paris
M° Plaisance / Porte de Vanves


Recherche sur le site

En lutte Concernant

Nos Actions Syndicales