Hôpital R. Poincaré de Garches menacé… Fermeture programmée pour 2024 ! Encore un hôpital de l’AP-HP en danger !

Lors du Comité Technique d’Etablissement local du 10 juillet dernier et en pleine période estivale, Anne Costa directrice du GH Ile de France-Ouest de l’AP-HP, annonce aux représentants du personnel de l’hôpital Raymond Poincaré que le projet « nouveau Garches » ne se fera plus au sein du site, mais sur l’hôpital Ambroise Paré. Quel choc !

L’annulation de la construction du nouveau bâtiment de 6 étages répondant aux besoins des patients à mobilité réduite de l’hôpital, ainsi que sa fermeture prévue en 2024, ont été décrétées de façon arbitraire et unilatérale avec le directeur de l’ARS, le président de la CME de l’AP-HP, le président de la CME locale, le doyen de la Fac de médecine et les maires de Garches et Boulogne-Billancourt.

Les vrais acteurs, ceux qui font vivre l’hôpital et en parlent le mieux, ont été écartés de toutes concertations préalables !

Ce dossier révèle encore le mépris des directions pour les agents et leurs représentants, l’absence totale de dialogue social tant revendiqué par Martin Hirsch, directeur général de l’AP-HP.

Cet Hôpital légendaire et de renommée internationale offre une prise en charge de qualité, un savoir-faire et des expertises du Handicap exceptionnelles. Y sont implantées une IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers) et une école pour les jeunes patients afin de leur assurer une « vie normale ». Ce centre d’excellence assure une prise en charge tout au long de la vie du Handicap.

Il s’agit plus pour A. COSTA d’un principe de fermeture que d’un projet de développement. Aucun chiffre n’est communiqué sur le nombre de lits pour les patients, le nombre d’agents laissés sur le carreau après « fusion » ou plutôt « restriction ».

D’autre part, cette opération « comptable » constitue une belle emprise immobilière pour la ville de Garches (prix du m2 exorbitant !) ce qui explique que le maire y soit favorable !

SUD Santé ne partage pas la teneur des propos de la CFDT et de M. Hirsch, parus dans le Parisien des Hauts de Seine le 20/07/17. C’est bien au nom de « la rentabilité » et de « la recherche permanente de pistes d’économies que le projet initial a été modifié ». Cet hôpital très attractif laisse de nombreux patients polytraumatisés en attente de place faute de moyens : des médecins sollicitent la réouverture de services, et les représentants du personnel des embauches. L’institut privilégie « le dégraissage ». D’autant plus que le Handicap n’est pas rentable donc son choix est vite fait !

SUD Santé prend dors et déjà position : NON à la fermeture de l’hôpital R. Poincaré - La santé n’est pas une marchandise. Les personnels non médicaux et médicaux n’adhèrent pas à ce revirement.

L’hôpital R. Poincaré dans son intégrité, doit vivre, se moderniser et développer ses compétences et ses spécificités multidisciplinaires à Garches où l’espace verdoyant et la surface s’y prêtent contrairement à l’hôpital A. Paré bitumé.

Il en va de l’avenir du Handicap dans notre institution (les hôpitaux d’Hendaye et San Salvadour sont également en mauvaise posture !), mais aussi au niveau du territoire car le problème du Handicap y est très mal traité en France.

Pétition : https://www.unepetition.fr/sauvonshopitalgarches

SUD Santé et les personnels ne lâcheront rien & lutteront pour la défense de leur hôpital.


Recherche sur le site

Nos Actions Syndicales