Dignité pour les personnes soignées et pour celles qui soignent !

C’est le fil rouge des mobilisations des personnels des établissements psychiatriques depuis quinze ans. La Fédération SUD Santé Sociaux répond à l’appel national, initié par les personnels de l’hôpital Pinel d’Amiens, à manifester le mardi 22 janvier 2019 à Paris.

Info pratiques, vidéos et déroulé de la journée sur notre page de mobilisation.

Leur lutte, comme celles du Rouvray et du Havre, est emblématique de l’état de délabrement du secteur.

A force de coupes budgétaires, de fermetures de lits sans compensations alternatives, de dérives sécuritaires, de suppression de postes, d’appauvrissement des contenus de formation initiale et continue, de diminution des espaces de réflexion clinique et de « management » destructeur, d’injonctions normatives et paradoxales, les conditions d’exercice des personnels et les conditions d’accueil et de soins des patients sont en effet devenues douloureuses et indignes dans quasiment toutes nos institutions psychiatriques.
Les politiques successives, les lobbies pharmaceutiques et la montée en puissance de la psychiatrie biologiste ont détricoté les pratiques de secteur et désarticulé l’organisation globale des soins. C’est au nom de l’éthique que des professionnels de santé occupent aujourd’hui des toits, entrent en grève de la faim, et parfois se suicident…

Le recours à la contention et à l’isolement ne cesse de croitre.

En 2015, 92 000 personnes ont été en mesure de soins sans consentement contre 77 000 en 2012. Pas moins de 8,3 % des patients hospitalisés à temps plein ont été placés en isolement ! Malgré les dénonciations successives et univoques des professionnels, des autorités administratives et des experts indépendants (CGLPL, Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies…), le secteur est confronté à la surdité et à l’aveuglement des puissances tutélaires. Il y a besoin d’un véritable plan d’urgence, pour une psychiatrie humaniste et respectueuse de la dignité des personnes et des libertés.

La Fédération SUD Santé Sociaux appelle l’ensemble des professionnels de la psychiatrie, les usagers et leurs familles, les organisations syndicales du secteur et les élus à se rassembler le 22 janvier

RDV place de la République à Paris et au-delà, à construire ensemble les conditions d’un mouvement d’ampleur de la psychiatrie.
Plus largement elle appelle l’ensemble du secteur sanitaire, social et médico-social à s’organiser et coordonner ses luttes. Les soins dans les EHPAD, maternités, services d’urgences médicales, l’accueil dans les foyers de l’enfance, de migrants, les CHRS (…) sont attaqués par les mêmes politiques austéritaires au détriment des publics les plus vulnérables et des professionnels.

Info pratiques, vidéos et déroulé de la journée sur notre page de mobilisation.