différent N° 27

2010, une année de résistances â ?¦
Avec pour toile de fond une crise financière mondiale, l’année qui se termine aura été riche en
combats sociaux, tant en France qu’en Europe.
Pour la première fois de leur histoire les salariés d’Emmaüs et du Samu social de Paris ont fait
grève. Dans ces établissements où la précarité est la règle, et afin de ne pas se retrouver usagers
de leur propre entreprise, ils ont obtenu des avancées sensibles.
Depuis plus de cinq ans, les salariés de la CC66 poursuivent le combat contre la remise en
cause de leur convention collective. Malgré la pression de leurs employeurs et la frilosité de
certaines organisations syndicales leur résistance payent. Heureusement car les patrons de
l’autre grande convention collective du secteur, la FEHAP (CC51), sont à leur tour passés à
l’offensive cette année. Notre riposte aura été rapide et un rassemblement de protestation de
2500 salariés perturbera leur congrès annuel à Nantes.
Dans plusieurs Centres de Lutte Contre le Cancer, des mouvements de grève se sont déroulés
face à l’accentuation de la politique patronale d’individualisation des salaires.
Dans les cliniques commerciales, où la loi du profit maximum règne, les personnels sont entrés
aussi en mouvement pour obtenir des augmentations générales de salaire réduisant ainsi les
super profits de leurs patrons.
Dans le secteur de la petite enfance, la large campagne unitaire " Pas de bébés à la consigne "
a permis de dénoncer les projets gouvernementaux et la lutte se poursuit sur le terrain juridique.
Dans la fonction publique hospitalière, les infirmiers anesthésistes mènent une longue bataille
spectaculaire pour défendre leur reconnaissance professionnelle, n’obtenant en fin de compte
qu’une prime en lieu et place d’augmentation indiciaire.
Dans de nombreux hôpitaux, de manière dispersée certes, des grèves souvent longues éclatent,
certaines se poursuivant encore, contre la dégradation des conditions de travail, pour exiger
des effectifs suffisants.
Au-delà des personnels, la mobilisation de nombreux collectifs de défense des services publics
obtiennent des reculs sur les projets de fermetures de petites maternités et de services de
chirurgie. La campagne pour la défense des centres IVG a permis de stopper leur fermeture
qui s’organise en catimini.
Enfin, lors des " innombrables " manifestations pour la défense des retraites, les salariés du
sanitaire et du social a été remarquable et remarquée dans les cortèges syndicaux et notamment
dans ceux des Solidaires.
Tous ces combats ont permis de redresser la tête face à la régression sociale généralisée, et de
démontrer la volonté d’ouvrir le champ d’autres possibles. Sud Santé Sociaux et Solidaires en
sont porteurs et s’impliqueront dans la construction de convergences, tant au niveau national
qu’international, pour que 2011 soit une année de reconquête sociale...


Pièces-jointes

Dans la même rubrique

Tous les articles publiés dans cette rubrique

Différent N°61

Différent N°60

Différent N°59

Diff N°58

Différent N°56

Différent N°55