Déclaration liminaire CPPNI-CMP CCNT 66/79 du 02 Juillet 2021

La Fédération SUD santé sociaux réitère son positionnement pris lors de la précédente négociation du 09 juin 2021 à savoir qu’elle ne négociera pas sur le thème « Classification–rémunération » sur la base du projet de NEXEM qui se résume à modifier bloc par bloc le contenu de la CCNT66/79, pour la dissoudre dans le projet conventionnel unique voulues par les organisations patronales de la Branche Associative Sanitaire, Sociale et Médico-Sociale.
Communiqué des négociateur·rices

La Fédération SUD santé sociaux constate une fois de plus qu’il n’y rien à négocier autour de cette table, et dénonce les manoeuvres de la confédération employeurs Axess qui introduit un chantage à la signature d’une convention collective unique pour obtenir l’extension des 183€ net par mois.
Alors que le secteur Sanitaire, Sociale et Médico-Sociale déjà sinistré depuis plusieurs décennies, sort meurtri de la crise sanitaire, il est inacceptable de se plier à la volonté patronale de faire subir au secteur davantage de dégâts.
Notre Fédération SUD Santé Sociaux maintient plus jamais son projet pour une Convention Collective de Haut Niveau et réaffirme ses revendications immédiates sans contrepartie :

  • 183€ net mensuel pour tous.
  • Revalorisation salariale de 400€ net mensuel tout de suite.
  • Création de 100 000 embauches pour le social et médico-social.
  • Un plan ambitieux de formations diplômantes
  • Arrêt du projet délétère Séraphin-PH
  • Stop aux politiques absurdes de désinstitutionalisation
  • Des budgets à la hauteur des besoins
  • Des moyens humains et matériels pour un accompagnement et une prise en charge dignes de ce nom.
  • L’arrêt des fusions/ absorptions
  • L’arrêt des remises en cause des acquis conventionnels et extra-conventionnels
  • L’arrêt des recours systématiques aux CDD et Intérimaires au profit de contrats pérennes.

Concernant l’avenant sur les Assistants Familiaux, la Fédération SUD santé sociaux dénonce une stratégie de Nexem et de ses adhérents de faire durer la mise en application d’un avenant dont les tentatives vaines de toutes les organisations syndicales de débloquer la situation se retrouvent depuis maintenant deux ans systématiquement sur la table des négociations !!!
C’est pourquoi la Fédération SUD santé sociaux décidera selon le déroulement de la négociation de quitter la table des négociations, table vide depuis de trop nombreuses séances de tout contenu et dialogue et de mesures à la hauteur des enjeux et besoins du secteur Sanitaire, Social et Médico-Social.