#COVID-19 Point Actu du 16 avril 2020 - Droit d’alerte national - Mayotte la dengue tue plus que le covid -

Tou-te-s les professionnels des secteurs de la santé, du social et médico-social sont en danger. Ils et elles risquent leur vie au travail tous les jours et la Fédération SUD Santé Sociaux, membre de l’Union Syndicale Solidaires, a le devoir de leur permettre d’être considéré-e-s réellement, d’être respecté-e-s, et de pouvoir se protéger. Notre fédération a aussi la charge de rétablir une vérité détournée, trafiquée, cachée pour que les mensonges d’Etat ne soient jamais triomphant et de le mettre face à ses responsabilité. #NiOubliNiPardon #OnNoublieraPas
Ainsi, conformément aux articles Article L.4131-2 et suivant du Code du Travail, voici le Droit d’Alerte envoyé le 15 avril 2020 à la DGOS, à la DGSC, au CHSCT du conseil supérieur de le fonction publique hospitalière, au ministre des solidarités et de la santé, à la ministre du travail, au 1er ministre, et au Président de la république.
La Fédération SUD Santé Sociaux les a aussi informé, que partout où l’obligation de protection ne serait pas mise en œuvre, et là où les équipes subiraient un risque grave et imminent de contamination pouvant aller jusqu’à perdre la vie, que nous les aiderions à exercer leur droit de retrait légitime !


Depuis plusieurs mois la Fédération SUD Santé Sociaux alerte sur la situation sanitaire de Mayotte. En effet le 101 département français est oublié du gouvernement. Fin mars, alerté-e-s par les camarades de SUD Santé Sociaux Mayotte, nous nous inquiétions de l’épidémie de dengue qui ravageait le département et de l’arrivée du COVID 19 sur l’île avec un hôpital qui était déjà à 150% de ses capacités d’accueil.
Le dernier communiqué des camarades mahorais-e-s confirme la catastrophe sanitaire annoncée.
Vous pouvez aussi retrouver l’avis du conseil scientifique sur la situation sanitaire dans les départements et territoires d’outre-mer.