communiqué de presse après déclaration N Sarkozy à Dunkerque

M Sarkozy semble découvrir le malaise de l’hôpital public cinq ans après l’instauration du Plan Hôpital 2007 (par Jean François Mattéi) qui aggrave considérablement les contraintes budgétaires.

Les besoins de santé sont de plus en plus importants, notamment du fait de du vieillissement de la population et de l’accroissement des inégalités sociales.

Pour SUD Santé-Sociaux, la prise en charge des personnes âgées dépendantes doit pouvoir être assurée par les établissements publics de santé. Réduire le périmètre de l’hôpital public comme semble vouloir le suggérer M. Sarkozy serait inacceptable alors que depuis la mise en place du Plan Mattei des dizaines d’établissements publics ont déjà été supprimés.

L’hôpital public reste un des seuls lieux de soins où aucune discrimination d’accès, notamment liée aux moyens financiers des patients, n’est exercée. Les dépassements d’honoraires de plus en plus fréquents dans le secteur libéral et privé commercial les rendent inaccessibles à une partie croissante de la population.

La pénurie d’effectifs organisée depuis deux décennies (numérus clausus des études médicales et paramédicales, non compensation des effets de la RTT) entraîne aussi une augmentation de la charge de travail qui devient intenable et décourage de nombreux professionnels. Ce n’est pas en généralisant les heures supplémentaires que l’on améliorera durablement les conditions de travail des soignants, ni les salaires notoirement insuffisants !

Autre dossier laissé en jachère par le précédent gouvernement : la non reconnaissance des professionnels de santé salariés.
SUD Santé-Sociaux exige du nouveau gouvernement l’ouverture de véritables négociations pour l’instauration d’une grille unique de salaires revalorisée pour l’ensemble des salariés de notre secteur.
C’est le sens de notre appel à la journée d’actions et de grève du jeudi 24 mai aux personnels de santé du public et du privé. (appel unitaire de plusieurs syndicats et associations professionnelles).

Paris le 22 mai 2007 - 14H