Retraites : après le succès du 7, renforçons l’action, ça urge !

Malgré les 3 millions de manifestants, Sarkozy n’a rien entendu. Il faut accélérer et renforcer le mouvement pour le retrait d’un projet de loi qui organise la régression sociale

Plus de 3 millions de manifestants dans toute la France, salariés du privé et du public, chômeurs, jeunes, retraités, ont exprimé leur colère et leur rejet d’un projet de loi injuste, inefficace, aggravant encore les inégalités. La journée de grèves et de manifestations organisée par l’intersyndicale a été un succès considérable avec de fortes grèves dans de nombreux secteurs.

Elle montre que ce projet de loi est fondamentalement refusé par la population.

Ce gouvernement, dont le seul souci est de complaire au patronat et aux plus riches, refuse d’envisager une nouvelle répartition de la richesse produite qui permettrait, sans problème, de financer nos retraites. Il n’a aucune légitimité pour conduire une réforme qui engage l’avenir des générations futures.

Pourtant et malgré le fait que journée d’action après journée d’action, la mobilisation devient de plus en plus importante, le gouvernement ne renonce pas. Après le refus de toute négociation, nous avons droit maintenant à une parodie de débat parlementaire, le président de la République voulant faire adopter par l’Assemblée nationale son texte à la va-vite dans les jours qui suivent. Son choix est clair : le passage en force.

Un bras de fer est donc engagé. Face à la détermination du gouvernement nous devons faire preuve d’une détermination plus grande encore. Pour l’Union syndicale Solidaires, l’enjeu est aujourd’hui de forcer le gouvernement à céder. Il faut donc s’en donner les moyens. Les salariés doivent discuter et organiser la reconduction de la grève partout où cela est possible et il est de la responsabilité de l’intersyndicale de décider d’une suite à la hauteur des enjeux au 7 septembre, ne pas attendre le 23 septembre pour agir. Le 15 septembre dernier jour du débat à l’Assemblée nationale doit permettre l’expression de la colère des salariés

Dans l’ensemble du secteur sanitaire et social, public et privé nous devons organiser dès à présent les prochaines actions, pour être encore plus nombreux dans la rue jusqu’au retrait du projet de loi, pour une autre répartition des richesses.


Recherche sur le site

En lutte Concernant

Nos Actions Syndicales