Pour le retrait du projet de loi Bachelot

Avec le projet de loi Bachelot, (loi HPST) c’est l’avenir de l’hôpital public, et du secteur privé non commercial participant au service public, de nos emplois, de nos conditions de travail et de nos statuts qui se joue maintenant !!!

Le 29 Janvier les salariés de la santé ont manifesté massivement avec un taux de grévistes rarement atteint. En effet, la situation qui pèse sur les hôpitaux et les personnels est intolérable :
â ?¢ Restructurations et fermetures d’établissements,
â ?¢ Mesures d’économies insupportables qui se traduisent au quotidien par des suppressions de postes et une pression insoutenable,
â ?¢ Les personnels se voient imposer le développement de la précarité, des changements intempestifs de planning et d’horaires, remise en cause des RTT, heures sup imposées, non remplacement de la plupart des congés (maladie, formation, maternitéâ ?¦ ),
â ?¢ La charge de travail est insupportable, l’usure professionnelle se généralise, aggravée par un va et vient de patients commandé par la rentabilité (tarification à l’activité) et non par la nécessité clinique.
Cela pèse de plus en plus lourd sur la conscience et le moral des professionnels.
La coupe est pleine !

Le 10 Fevrier 2009, va débuter la discussion sur le projet de loi Bachelot, HPST, à l’Assemblée nationale. Ce projet, s’il était adopté, c’est le démantèlement de l’hôpital public et un engagement vers une privatisation complète de l’hôpital, la fin du secteur sanitaire privé à but non lucratif participant au service public.

La fédération SUD santé-sociaux s’adressera dans ce sens à toutes les fédérations syndicales de notre secteur.
Le 12 février un appel intersyndical de l’APHP à manifester de Port Royal à l’Assemblée nationale est lancé, repris par de nombreux établissements franciliens, mais aussi en régions.

De nombreux collectifs locaux de défense des hôpitaux et maternité de proximité, des services publics se joignent à ces initiatives.

Le 12 février doit être une étape supplémentaire de la mobilisation nationale pour le retrait du projet de loi Bachelot, l’arrêt des restructurations et fermetures d’établissements,
Pour un plan d’urgence :
- pour sauver l’hospitalisation publique et garantir un accès aux soins pour tous et partout,
- pour répondre aux revendications des personnels (salaires, emplois, conditions de travail, formations ...)


Recherche sur le site

Nos Actions Syndicales