- par Collectif Prévention Spécialisée

Manifeste pour la Prévention Spécialisée

A l’automne 2002 ont eu lieu les Assises de la Prévention Spécialisée. Cette rencontre a prouvé que les éducateurs étaient capable de se mobiliser afin de reprendre la parole qu’on leur avaient confisqués, et de sortir de l’ombre dans laquelle ils étaient plongés.

Confrontés à une négation quotidienne de leurs savoirs et de leurs expériences, les salariés de la Prévention Spécialisée ont souhaité s’organiser.

C’est ainsi qu’est née l’idée de créer un " mouvement de praticiens " indépendant des pouvoirs des tutelles, ayant pour objectif une réappropriation critique de la Prévention Spécialisée (de son histoire, de ses outils, de sa théorie) afin qu’elle puisse être reconnue comme un élément nécessaire et important du travail social tout en conservant sa liberté d’action.

1. Défendre le modèle d’action sociale de la Prévention Spécialisée tel que défini par les textes fondateurs, par une mise en perspective au regard des enjeux actuels.

Salariés de la Prévention Spécialisée, nous tenons à réaffirmer l’importance des fondements de notre action éducative et sociale, dans un contexte politique qui les remet en cause. A ce titre, nous affirmons que ce modèle, tel qu’il a été légiféré dans les années 70 et étoffé par diverses instances [1], est nécessaire à une part de la population qui, pour diverses raisons, ne se dirige pas vers les institutions sociales " classiques ".

L’objectif de notre mission est d’intervenir sur les causes réelles des difficultés d’un quartier ou de groupes de personnes plutôt que sur leurs conséquences, à ce titre nous réaffirmons :

- La Prévention Spécialisée est une mission de Protection de l’Enfance et non de Prévention de la Délinquance. Nous travaillons donc dans le sens d’un mieux-être des jeunes personnes, quelques soient leurs difficultés et les symptômes de leurs souffrances. Notamment, cet accompagnement nécessite la prise d’un temps qui n’est pas le même que celui des échéances électorales.

- Nous travaillons dans le cadre de l’action sociale et non de la Politique de la Ville. Notre intervention ayant lieu sur un quartier, notre action nous amène parfois à dépasser l’accompagnement individuel ou de groupe pour renforcer la dynamique de quartier, le " lien social ".

- Enfin, nous assistons depuis quelques années à une réelle marchandisation du travail social dans son ensemble à laquelle la PS n’échappe pas (contrat d’objectif, appel d’offre, logique marchandeâ ?¦). La logique gestionnaire de type quantitative que l’on essaye d’imposer à la Prévention Spécialisée remet en cause le sens même de notre travail.

La qualité du travail social et éducatif offert par la Prévention Spécialisée est essentiellement liée au respect et à la mise en pratique de ses principes fondateurs tels qu’ils sont expliqués dans le livret du CTPS " Une démarche engagée " et cela dans le cadre d’accompagnements individuels, de groupes ou d’actions collectives. C’est pourquoi nous refusons toutes modifications sur le fond ou sur la forme des principes de la Prévention Spécialisée.

2. S’approprier notre métier par la création d’un espace permettant réflexion, action et production théorique de nos expériences diverses et distinctes.

Si la P.S. s’englue dans ses problèmes, nous pensons que c’est en partie parce que les éducateurs, soit par manque de temps ou de recul (la " tête dans le guidon "), soit par facilité, se sont laissés délester de la réflexion concernant leur profession.

C’est bien pour être pertinents dans notre pratique professionnelle, et dans nos revendications et propositions que nous nous approprions notre discipline. En tant que salariés, nous sommes chargés de mettre en application l’action de prévention spécialisée, nous sommes donc particulièrement concernés pour pouvoir en parler, réfléchir, analyserâ ?¦

C’est pourquoi nous créons un espace de réflexion, qui nous amènera naturellement à produire des écrits théoriques, en nous appuyant sur nos pratiques professionnelles. De plus, nous voulons enrichir le débat de manière autonome et nous nous adressons directement aux éducateur(trice)s de rue pour exposer nos points de vue, par le biais d’échanges tant locaux que nationaux ou internationaux.

3. Exercer une fonction de vigilance et d’alerte quand au respect des droits fondamentaux de chacun.

La Prévention Spécialisée est au contact des individus les plus fragilisés de la société, premières victimes des politiques sociales électoralistes et démagogiques.

Face aux logiques répressives et économiques qui exacerbent les tensions et inégalités, nous dénonçons en particulier le mode actuel de traitement pénal et financier des questions sociales. Notre travail ne consiste pas à renforcer l’ordre social et à éduquer la jeunesse dans la rue pour qu’elle se tienne tranquille mais à construire avec elle la place qui lui revient.

[1] CNLAPS, CTPS...


Pour conclure, nous appelons l’ensemble des salariés de Prévention Spécialisée à prolonger et à enrichir ces débats, à se mobiliser et à mettre en place des actions concrètes en lien avec les autres mouvements sociaux.

Recherche sur le site

Nos Actions Syndicales