Les opposants à l’ordre infirmier s’invitent au salon.

Aujourd’hui, 14 octobre 2009, à l’appel de plusieurs inter syndicales d’Ile de France et renforcées par des délégations de régions , 350 manifestants ont fait irruption au salon infirmier pour réaffirmer avec force leur refus des ordres et notamment de l’ordre national infirmier.

A cette occasion 500 dossiers d’inscription à l’ordre ont été brulés devant l’en¬trée du salon, avant que les manifestants ne pénètrent dans l’enceinte en direc¬tion du stand de l’ordre.
Après avoir bruyamment et pacifiquement manifesté leur refus de payer pour avoir le droit de travailler, et leur volonté de voir la disparition des ordres dans les poubelles de l’histoire et défilant sous les slogans : "ni bonne, ni nonne ni conne ni ordre" les infirmières en colère ont improvisé une assemblée générale dans l’agora du salon.

Les organisations syndicales et les infirmières présentes ont annoncé leur intention d’amplifier le mouvement par des actions un peu partout en France dans les semaines à venir et notamment le 20 octobre.
Elles appellent aussi à une grande manifestation nationale à Paris pour la fin de l’année.

SUD santé sociaux dénonce cet ordre inutile sans légitimité auprès de la profes¬sion (13% de participation aux élections), qui les menace d’une instance disciplinaire supplémentaire et les rackette pour les autoriser à travailler.

Pour la fédération SUD santé sociaux l’abrogation des ordres aboutira grace à l’élargissement aux autres professions concernées et par l’unité d’action des syndiqués et non syndiqués.


Recherche sur le site

Nos Actions Syndicales