Le 12 mars : manifestation nationale des personnels de la fonction publique hospitalière

Les Fédérations syndicales CGT, CFTC, FO et SUD ont décidé d’une nouvelle perspective de mobilisation nationale mardi 12 mars pour exiger du Gouvernement la réouverture des négociations sur les 35 heures dans les établissements publics de santé et du médico-social.

Plus des deux tiers des établissements n’ont pas signé d’accords et cette situation laisse encore présager de nouvelles phases de lutte. Dans ce contexte, la Fédération Sud n’oppose pas le 12 mars au 7 mars proposé par l’assemblée générale des hôpitaux réunie à Paris le 16 février dernier. Elle estime cependant que l’intersyndicale nationale, par cette initiative, répond bien aux perspectives nationales attendues par les hospitaliers en lutte.

Elle mettra donc tout en oeuvre pour que la manifestation parisienne, au départ Gobelins - bd Port Royal le 12 mars à 12 heures, soit une réussite et continuera d’accompagner toutes les initiatives visant l’unité la plus large.

Appliquer les 35 heures sans créer les emplois indispensables pour les compenser organise à terme la "casse" du service public de santé. Une réduction du temps de travail source de progrès social est possible, l’excédent de la sécurité sociale de plus de 1,5 milliard d’euros en est la preuve encore faut-il en avoir la volonté politique. Les personnels hospitaliers sont toujours aussi déterminés à obtenir la réouverture des négociations nationales et le 12 mars sera une nouvelle occasion de l’exprimer.

Fait à Paris, le 26 février 2002


Recherche sur le site

Nos Actions Syndicales