Infirmiers anesthésistes : toujours de la colère ...

Depuis debut mars, la profession se mobilise contre la remise en cause de la catégorie active, une revalorisation au rabais et le risque de voir disparaître la spécialisation et l’exclusivité d’exercice.

La journée d’actions et de grève du mardi 4 mai a été une réussite.La grève a été de nouveau massivement suivie et 1500 IADE ont manifesté jusqu’au ministère de la Santé où une délégation a été reçue

Au bout de 4 heures de discussions et d’interruptions de séances, devant les IADE très remontés, le directeur de cabinet de Mme Bachelot s’est engagé verbalement à l’ouverture de discussions (négociations ?) avec les représentants du mouvement lundi prochain 10 mai.

Les syndicats devraient recevoir sous 24 heures le contenu de ces discussions. Si les différents points abordés semblent reprendre les préoccupations de la professions, nous n’avons aucune garantie sur l’aboutissement des revendications exprimées.

Si cette première brèche doit être mise à l’actif de ce mouvement, nous ne devons pas lacher prises et maintenir la pression. C’est le sens des différents préavis que SUD a déposé afin de couvrir toutes les actions décidées localement. Le préavis de grève couvre la continuité de l’action gréviste dès demain

Le ministère se doit de prendre maintenant en compte la colère de la profession par des actes concrets. Assez de tergiversations et de faux semblants.

Dans l’unité poursuivons notre mouvement pour gagner !


Un préavis de grève complémentaire a été déposé à la demande de collectifs IADE qui veulent poursuivre le mouvement
Ce préavis démarre à 8H le mercredi 5 mai (à l’heure où se termine le premier préavis) Un autre préavis redémarre le 10 mai.

Recherche sur le site

Nos Actions Syndicales