Infirmiers anesthésistes : la lutte continue ...

Mme Bachelot a enfin rencontré les IADE le 6 octobre au détour d’une réunion initialement prévue pour le comité de suivi du protocole du 2 février.

Elle a repris les propositions qu’avait énoncé M. Bubien en juin dernier, c’est à dire l’octroi d’une prime de 131 euros pour les 4 derniers échelons de la classe supérieure

Concernant l’exclusivité d’exercice, Mme Bachelot a eu une lecture très orientée de la loi HPST concernant les possibles expérimentations de glissements de tâches.

Sur la pénibilité elle n’a rien répondu.

Si Mme Bachelot a dénoncé les violences, elle n’a pas dit mot sur les exactions policières.

Si Mme Bachelot a dénoncé les grévistes qui ne répondaient pas aux assignations, elle n’a pas parlé des directions qui ne respectaient pas le service minimum, ni la communication des assignations.
En fonction des réponses qu’ils auront reues, les IADE décideront le 13 des suites de leur mouvement

DERNIERE INFO

M. Bubien directeur adjoint de cabinet annonce vendredi _ à 16h la proposition d’octroi à tous les IADE d’une prime de 120 Euros à tous les IADE à partir du 1er janvier 2011

Il reprend en gros la proposition initiale de FO
Il est dommageable que ce syndicat qui n’est pas dans la grève ait fait cavalier seul et permette ainsi au ministère de diviser.
La proposition que nous avions soutenu (en dernier ressort afin de contrer la proposition de prime de fo) de l’octroi d’une NBI de 41 points (192 euros) avait l’avantage d’être calculée en points d’indice et d’évoluer avec les revalorisations salariales et aussi d’être prise en compte pour la retraite. Nous restons bien évidemment sur la revendication de points d’indice.
Le ministère ne peut déclarer qu’il reconnaît les IADE et bricoler une médiocre revalorisation par une prime supplémentaire.


le préavis de grève illimité déposé à partir du lundi 4 au matin court toujours pour le week-end et la semaine du 11 octobre

Pièces-jointes