Hospitaliers, grève générale le 13 mai

C’est à grands coups de spots publicitaires (à budget illimité et confiés à une société privée), de grands shows télévisuels, que le gouvernement tente de nous vendre son projet de remise en cause de notre système de retraite.

Le 16 avril dernier, le gouvernement a annoncé, de façon très claire, les principales mesures pour sa réforme des retraites des fonctionnaires.

Face à ce projet d’une extrême brutalité, réagissons sans attendre

Ces attaques sur les retraites ne font que s’ajouter à celles préfigurées par la décentralisation à la sauce "Raffarin", aux réformes et réorganisations diverses, à la libéralisation des services publics et aux annonces de non-remplacement d’un départ en retraite sur deux.
Les forts mouvements du 1er février, du 3 avril, 1er mai et les différentes actions et grèves engagées dans plusieurs secteurs montrent que la résistance s’organise. Raffarin a décidé de rester "droit dans ses bottes" de libéral effréné, comme un certain Juppé en 1995.
La réponse des fonctionnaires et de l’ensemble des salariés se doit d’être à la hauteur de la régression sociale annoncée.

Une baisse des pensions programmée

Ces mesures conduiraient à des baisses de pension très importantes, de l’ordre de 20% dans un premier temps. Ceux et celles qui ne pourront totaliser les annuités seront lourdement pénalisés. De plus, le taux de cotisation (7,85% du traitement brut) sera augmenté pour s’aligner à terme sur celui du privé (10,35%). Dès 2004, il pourrait être relevé de 0,5%. Cela se traduira par une baisse du pouvoir d’achat pour les actifs et par une diminution du niveau de retraite ensuite. A titre d’exemple, nous avons réalisé quelques simulations de calcul avec les réformes envisagées.

Cette regression sociale ne doit pas passer !

Le mardi 13 mai sera une nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle. La Fédération Sud Santé-Sociaux, en lien avec l’Union syndicale "Solidaires", appelle tous les personnels de la Fonction publique hospitalière à être massivement en grève le 13 mai et propose de débattre partout de la reconduction de la grève.


Dans l’unité, public et privé, toutes et tous ensemble, nous gagnerons pour nos retraites !


Rechercher sur le site