Document de travail de la commission Psychologues Sud Santé-Sociaux

PSYCHOLOGUES : MOBILISONS-NOUS !

Année 2001 : RAPPORT PIEL-ROELANDT

1° JUILLET 2003 : Adoption par l’Académie de Médecine du rapport Pichot-Allilaire

PROJET DE LOI DES FINANCES POUR 2004 : Sénat séance du 20 novembre 2003

"Dés sa nomination comme ministre de la Santé Jean-François MATTEI a fait part de son intention de remodeler la politique de santé publique"
"Soucieux de définir une véritable politique de santé mentale,J-F MATTEI a chargé le 13 mars (2003)les Drs Cléry-Melin... de proposer un plan d’actions pour réorganiser l’offre de soins en psychiatrie et en santé mentale."
Il s’agissait pour le gouvernement, via le ministère de la santé de :

- s’atteler à la réorganisation de l’offre de soins de premier recours et (de) réduire les disparités de répartition de l’offre sur le territoire.

- renforcer l’encadrement des pratiques, notamment de la psychothérapie.

- proposer une approche par tranches de population, de certaines prises en charges (enfants, personnes agées, personnes détenues).

"Ces propositions seront soumises à une concertation élargie associant les professionnels et les représentants de l’ensemble des modes d’exercice de la psychiatrie (publique et privée) ainsi que les associations des malades et de leur famille afin d’élaborer un plan global sur la santé mentale lors du premier trimestre 2004."

OCTOBRE 2003 : "Coopération des professions de santé : transfert de taches et de compétence" RAPPORT BERLAND

"â ?¦vous étudierez de manière systématique les coopérations qui pourraient être organisées dans notre pays entre les médecins eux-mêmes et entre les médecins et les autres professions médicales et paramédicales. Nombre de ces coopérations impliquent un transfert de compétences et se traduiraient par une redéfinition des contours des métiers pour l’avenir â ?¦"

C’est en ces termes que JF Mattei s’adresse au Dr Y. Berland dans une lettre datée du 25 avril 200). Il rajoute : "Votre mission ne se limitera pas à la seule analyse conceptuelle des éventuelle opportunités de coopération professionnelle. Vous veillerez, en effet, à susciter et à encourager des expérimentations dans divers domaines d’activité clinique"

En octobre de la même année : le rapport d’étape est bouclé. En 55 pages, toutes les professions sont considerées, les psychologues y compris :

Page 43 : 1.3.9 "Un transfert de compétences en difficile à organiser Psychiatrie :

"Il apparaît..indispensable d’identifier les activités aujourd’hui prises en charge par les psychiatres et qui pourraient être transférées à des non médecins" puis il continue "il est nécessaire de fixer le niveau de formation des professionnels vers qui le transfert pourrait se faireâ ?¦..dés à présent, certains psychiatres souhaitent une réflexion pour aboutir à des propositions sur la base d’une concertation entre psychiatres et psychologues ;". Plus loin (page 53)nous pouvons lire 2.4 oDes transferts de compétences vers de nouveaux métiers de soins : 2.4.4 Les Psychologues Praticiens "il est nécessaire d’envisager la part de l’activité aujourd’hui assurée par les psychiatres qui doit être confiée en toute collaboration a des "psychologues praticiens" formés à la fois par les Facultés de Psychologie et les facultés de Médecine pour construire ce nouveau métier qui répond a un besoin clairement identifié."

LA QUESTION DES PSYCHOTHERAPIES

DANS LE MEME TEMPS : l’Amendement Accoyer qui va ouvrir la boîte de Pandorreâ ?¦ devenu amendement Mattei au sénat.

FEVRIER 2004 : "Psychothérapie, trois approches évaluées" Une expertise collective de l’Inserm

FEVRIER 2004 : Fiche-métier "psychologue " envoyée pour validation dans 80 établissements FPH. Orientation claire : TCC. Scandale : rien à voir avec la fiche élaborée par des collèges à la demande du ministère dans le cadre du "Répertoire des Métiers". Découverte du document "Répertoire des métiers ’ RAMSES" : place à l’évaluation, l’apprentissage, l’interchangeabilitéâ ?¦ Cf documents joints à lire attentivement.
Déjà des réactions de collègues concernés.

LA FORMATION DES FUTURS PSYCHOLOGUES :

La forme : projet de réorganisation des études de Psychologie selon le schéma européen : réforme LMD .

Le fond : "une lettre envoyée par Mr Swendsen , (enseignant à l’Université de Bordeaux et qui a participé à cette expertise) à tous les enseignants en psychopathologie des universités françaises nous indique que pour lui, les psychothérapies cognitivo-comportementales seraient efficaces "pour 15 troubles sur 16" ,et les psychothérapies dynamiques pour "un seul" ; que les contenus des enseignements universitaires doivent donc être réformés pour tenir compte de ces faits qu’il présente comme prouvés : il en va de la santé publique"

(Extrait d’un texte de François Sauvagnat, professeur de psychopathologie à Rennes adressé à l’Agence Lacanienne de Presse le 05 mars 2004).

ALORS QUELLE PLACE POUR LES PSYCHOLOGUES ?

MAIS DE QUELS PSYCHOLOGUES EST-IL QUESTION, ?

MANAGEMENT ? QUANTIFICATION ? EVALUATION ?
BONNES PRATIQUES ?

Il s’agit là d’une logique politique : elle touche tous les domaines.

IL Y A UN REEL ET TRES GRAVE PERIL EN LA DEMEURE !


Pièces-jointes

Dans la même rubrique

Tous les articles publiés dans cette rubrique

Astreintes sauce Guigou