Des moyens pour le sanitaire et le médico-social !

Asphyxie budgétaire organisée

La réforme de la dotation budgétaire des établissements de santé par la mise en place de la tarification à l’activité entraîne une réduction importante des moyens pour la plupart des établissements.

Par contre, cette réforme bénéficie principalement aux cliniques privées commerciales, qui en général sélectionnent leurs patients (revenus,âge) et privilégie le traitement de
certaines pathologies particulièrement rentables.

Pour la Fédération hospitalière de France,(qui regroupe les responsables des hôpitaux publics) les 3/4 des établissements publics de santé sont dans "le rouge" début septembre, et il manquera 1,2 milliards d’euros en fin d’année(ce qui équivaut toujours selon la FHF à supprimer 15000 emplois non médicaux.
La FEHAP (qui regroupe les établissements sanitaires et sociaux privés non commerciaux) et la FNCLCC (centres de lutte contre le cancer) annoncent des plans sociaux dans de nombreux établissements.

L’hôpital entreprise en marche

Cette réforme budgétaire est le principal volet du plan "Hôpital 2007".

Le regroupement des services par pôle d’activité et la mise en place d’un comité exécutif directorial (associant les principaux chefs de service médicaux à la gestion) sont les autres dispositions qui se mettent en place.

Les conséquences sont immédiates pour les personnels :

- non remplacement des départs par du personnel permanent
- augmentation des CDD et emplois précaires (contrats aidés)
- accélération des restructurations avec plans de suppressions d’emplois
- sous-traitance accrue des activités logistiques (ménage, gardiennage, restauration, stérilisation ...),
- blocage des salaires et déqualication des emplois (exemple des aides opératoires bénévoles dans les cliniques privées)

Sans parler de l’offre de soins pour la population qui tend à se réduire (fermeture des hôpitaux de proximité, surcharge des urgences,listes d’attente pour consulter et être
opéré...)


Si le 4 octobre doit être l’occasion pour les personnels de santé et du médico-social d’exprimer dans l’unité leurs revendications, pour Sud il faut préparer dès à présent les suites pour notre secteur.

Cette orientation de notre congrès reprise par celui de la CGT nous engage dès à présent dans la préparation d’une action nationale pour exiger des budgets à la hauteur des besoins, dans l’unité la plus large.

Recherche sur le site

Nos Actions Syndicales