Défense de la santé le 2 avril une première étape

Samedi 2 avril des milliers de manifestants se sont retrouvés dans une cinquantaine de villes pour dénoncer les effets dévastateurs de la loi Bachelot sur notre système de santé et les attaques en règle contre les hôpitaux publics.

Lors de ces rassemblements, le rôle des agences régionales de santé a été fustigé, rebaptisées " Agences de régression sanitaire"

C’est la première action nationale organisée un an après la mise en place de ces agences. C’est le début d’une action de longue durée pour défendre partout et pour toutes et tous l’accès aux soins et défendre l’emploi et les conditions de travail des personnels du secteur sanitaire et médico-social.

Nous devons oeuvrer partout au renforcement des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité, exiger l’arrêt des restructurations et fermetures. Il faut une autre loi de santé publique débattue avec l’ensemble de la population : assurés sociaux, associations de malades, élus, représentants des personnels.

le 30 avril prochain une assemblée générale réunira les différentes organisations qui ont appelé au 2 avril pour construire ensemble une campagne nationale pour la santé, la sécu et l’accès aux soins.