Compte Epargne Temps dans les hôpitaux

M. BERTRAND soigne les médecins, et continue à mépriser les personnels soignants

Nous apprenons par la presse, qu’un accord devrait être signé ce soir pour rémunérer les jours RTT épargnés sur les comptes épargnes temps des seuls praticiens hospitaliers. Le ministère de la santé oublie que plusieurs dizaines de milliers de personnels hospitaliers (infirmières, aides-soignants, cadres de santé, â ?¦) ont aussi accumulé des millions de jours, contraints et forcés par manque d’effectifs.

Ces personnels voudraient bien récupérer ou être rémunérés pour ces journées travaillées. La plupart des établissements, faute de budget, n’ayant pas provisionné les sommes nécessaires et jusqu’à présent le ministère n’a donné aucune réponse satisfante à ces personnels.

Depuis dix ans les hôpitaux vivent à crédit, sans provisions, et le nombre considérable de jours cumulés démontre bien qu’il manque des milliers d’emplois médicaux et non médicaux dans ces établissements.

  • La Fédération SUD santé sociaux exige que l’ensemble des personnels ayant dà» accumuler des journées travaillées sur des CET, puissent soit les récupérer, soit être rémunérés, et que les moyens nécessaires soient débloqués en conséquence.
  • La Fédération SUD santé-sociaux souhaite avoir des éclaircissements sur le financement annoncé -480 millions d’Euros pour les praticiens- alors que les budgets hospitaliers sont déficitaires.


Nous ne sommes évidemment pas opposés à la rémunération des praticiens, mais nous dénonçons le fait qu’il y ait deux poids, deux mesures, et que cet accord dans une période où le gouvernement annonce des mesures d’austérité de toutes parts, apparaît clairement électoraliste vis à vis d’une profession majoritairement classée à droite.

Recherche sur le site

Nos Actions Syndicales