Catégories C : "On nous prend pour des C...."

Agents des Services Hospitaliers, Aides-Soignants, Aides Médico-psychologiques, Auxilliaires de puériculture, Dessinateurs, Ouvriers Professionnels Qualifiés, Agents de maîtrise, Maîtres ouvriers, Adjoints administratifs, Conducteurs Ambulanciers, Agents d’Entretien et de Salubrité, Aides d’électroradiologie, Aides de laboratoire, Aides préparateur...

Oui on les prend toutes et tous pour des c...!

L’ensemble de la catégorie C, qui représente
environ la moitié du personnel de la Fonction Publique Hospitalière, voit
défiler les reclassements des catégories, les revalorisations des grilles indiciaires et rien pour les C !

Aucune perspective d’action intersyndicale nationale pour revaloriser les salaires et le déroulement de carrière de cette catégorie !
Ce qui démontre le peu d’intérêt général pour les " petites mains " alors qu’elles constituent une part essentielle dans le bon fonctionnement des établissements et la qualité globale des soins.

Actuellement les catégories A progressent
en moyenne de 12 points par an alors que
les catégories C seulement de 2, une aumône !
Rappel : 1 point = 4,6302 euros

Ce constat n’est pas fait pour opposer les catégories entre elles. Si une différence de traitement salarial en début de carrière peut paraître justifiable au regard du niveau de qualification, de responsabilité â ?¦, celle du déroulement de carrière ne l’est pas.

SUD Santé Sociaux a toujours défendu l’égalité de toutes et de tous dans le déroulement de carrière, l’ancienneté doit être reconnue pour tout le monde de la même façon.

Chaque agent, peu importe son grade, doit être augmenté du même nombre de points d’indices dans les mêmes intervales de temps, du début à la fin de la carrière.
C’est ce que nous appelons : une carrière linéaire et sans barrage.

Loin de nous l’idée de dire que certains gagnent trop, ce sont les agents de catégorie C qui sont sous payés.
La perte du pouvoir d’achat des agents de la catégorie C, mois après mois, fragilise encore plus ces personnel et à travers eux l’hôpital public.
Pour mémoire le prix du pain (au kilo) a augmenté de 77% en 20 ans (de 1990 à 2010),
le prix des loyers a augmenté de 24% en dix ans (de 2000 à 2010),
et le prix du gazole a augmenté de 124.13% en 20 ans
(de 1990 à 2010).

Il serait temps que la pénibilité des tâches, la technicité et les compétences spécifiques soient enfin reconnues à leur juste valeur.

Ensemble, toutes filières C confondues,
exigeons une reconnaissance de ces métiers, de leurs compétences, de leurs spécificités et de leurs nécessité, de leur importance dans la structure hospitalière.

Les agents de la catégorie C ne doivent plus être laissés pour compte !

Revendications Sud Santé Sociaux
Dans l’immédiat :
- Suppression de tous les quotas sur les grades supérieurs et exceptionnels.
- Passage à durée minimum des échelons.
- Droit à la formation continue et professionnelle pour toutes et tous en augmentant leurs financements.
- Prime de service intégrale pour tous (titulaires et contractuels sans pénalités).
- Revalorisation des grilles indiciaires (pas de salaires en dessous de 1600 euros net).
- Intégration des primes dans le salaire de base.
- Titularisation de tous les contractuels sans conditions et remplacement de tous les postes vacants.
Et nous nous battrons pour :
Un déroulement linéaire des carrières (pour une carrière sans quotas ni barrages).