CLCC : restructurations : à qui le tour ?

Après l’Ile de France, ce sont les Pays de Loire que la FNCLCC veut restructurer.
A qui le tour dans les mois à venir ?

Les directions des CLCC veulent faire des économies pour continuer à exister et être " efficient, performant, concurrentiel " .
Cela se fera au détriment des salariés et surtout les catégories professionnelles qui ne sont pas considérés par les instances de direction comme " le coeur du métier ".
Le rapprochement Angers Nantes est présenté par les 2 directions comme une nécessité pour continuer à exister et créer un centre important qui pourrait être le 4eme CLCC français.
Avec cette orientation de création de centres conséquents, que deviendront les autres centres, " les petits ".

Petit rappel historique :
La première étape fut le rapprochement des Centres franciliens (Institut Gustave Roussy, Saint Cloud et Institut Curie).
La réflexion a débuté durant le premier semestre 2008, avec dans un premier temps le rapprochement Curie Saint Cloud devenue effective fin 2009, ceci a conduit à l’officialisation de 19 CLCC au sein de la FNCLCC.
L’IGR rejoindra la fusion Curie/Saint Cloud, lorsqu’il aura rétabli son équilibre financier.
La structure juridique du rapprochement francilien pourra servir de modèle à l’ensemble du groupe CLCC Unicancer.

A ce même comité social de concertation, la Fédération des CLCC avait évoqué l’éventualité d’un rapprochement, Angers, Nantes, Rennes (l’une des 7 structures interrégionales).

Dès le début de l’année 2010, les 2 Directeurs des 2 CLCC ont communiqué par presse interposée sur la quasi décision du mariage des 2 établissements (fusion, absorptionâ ?¦).
Les 2 Directions ont choisi de faire appel au cabinet d’audit (ANTARES), celui ci a officié pour la fusion Curie/Saint Cloud.
Cette nomination a été faite sans demander l’avis du Conseil d’Administration du Centre Paul PAPIN soit disant par manque de temps et du fait du changement de Préfet dans les semaines qui ont précédé.
Cela nous parait dommageable sur un dossier aussi sensible et important.

Pour SUD beaucoup de projets s’entrechoquent et amènent la confusion dans les esprits des différentes composantes du Centre d’Angers notamment :
1) le site de recherche intégré en cancérologie labellisé par l’INCa dans le cadre du plan cancer 2009-2013.
2) la relocalisation du CLCC d’Angers dans l’enceinte du CHU à horizon 2014.
3) le rapprochement Angers/Nantes.

Site de recherche pluridisciplinaire en cancérologie :

Le plan Cancer 2009-2013 prévoit dans l’une de ses mesures " phare " la labellisation de 5 sites de recherche en cancérologie.
Les CLCC de Nantes et d’Angers souhaitent candidater à l’un de ces sites labellisés par l’INCa.
A notre avis le site de recherche intégré en cancérologie labellisé requiert la complémentarité, la coopération de nombreux partenaires bien au-delà de ces 4 structures CLCC CHU Angers Nantes (ex université d’Angers, PRES UNAM, UFR de médecine et de pharmacie, voire de structures bretonnesâ ?¦) et la fusion Angers/Nantes ne nous semble pas un préalable dans ce dossier.

Relocalisation du CLCC d’Angers.

Les négociations actuelles et futures entre le CHU d’Angers et le CLCC d’Angers ne seront elles pas plus complexes, si le partenaire du CHU devient une " entreprise Nanto Angevine " ?
A horizon 2015, des services travailleront ensemble (l’imagerie, la chirurgie..) sur un même site.
Le CLCC de Nantes n’est pas dans le même contexte, puisqu’il n’est pas prévu de relocalisation tout au moins actuellement au sein du CHU de Nantes.

Le rapprochement Angers/Nantes.

La situation géopolitique et économique des 2 CLCC de Angers et de Nantes est différente.
Le centre de Nantes est confronté à une concurrence importante, notamment du secteur privé commercial sur l’ensemble de ses activités, ce qui n’est pas le cas actuellement du centre d’Angers.
Dans le cadre du rapprochement de nombreuses configurations peuvent être envisagées, un GCS, une fusion, une fusion/absorptionâ ?¦.
Quel établissement se verra attribué les services de pointe, selon quels critères, déterminés par qui ?
L’un des 2 établissements voir les 2 pourront être fragilisés, au profit de l’entreprise CLCC Pays de Loire, les personnels en seront les victimes collatérales.
Quelle mobilité des salariés entre les deux sites, pour quelles catégories professionnelles et dans quelles conditions.
Le rapprochement des 2 structures, présenté comme une nécessité absolue par les 2 Directeurs des CLCC, va-t-il apporter une amélioration importante dans la prise en charge des patients ?
Certains représentants des usagers au conseil d’administration sont septiques.

En tout état de cause les représentants des personnels d’Angers et de Nantes sont inquiets sur le devenir des personnels et des services de " l’entreprise CLCC Angers/ Nantes ".
La preuve en est que les représentants du personnel d’Angers et de Nantes siégeant aux conseil d’administration ont votés contre ce projet de rapprochement.

La situation atypique de la région Pays de Loire avec 2 CLCC et 2 CHU est actuellement très satisfaisante pour de très nombreuses personnes notamment les usagers.
La création d’une seule " entreprise CLCC " impliquera t- elle également dans un avenir proche la disparition de l’un des CHU ?

L’axe Angers-Nantes-Rennes avait été envisagé aussi bien par la FNLCC (comité social de 2008) que par les directions des CLCC depuis pas mal de temps, des travaux communs étaient engagés et en cours en matière de recherche notamment, cette hypothèse ne semble plus d’actualité.
Que cache le choix de cette nouvelle stratégie ?
Quel devenir pour le centre de Rennes dans ce contexte ?

Le rapport du cabinet ANTARES parait très orienté par la volonté politique des 2 directeurs d’arriver à une fusion !

Ce document dénommé " évaluation du bien fondé " du cabinet Antarès a été rédigé, après n’avoir mené qu’une dizaine d’entretien ! (comme indiqué en page 3).
Les représentants du personnel n’ont pas été auditionnés, ni d’ailleurs aucun personnel non cadre.
En page 14, il est stipulé que les professionnels en interne sont favorables au projet de rapprochement. Il n’est pas possible de dire cela leur avis n’ayant pas été requis.
L’ensemble des catégories professionnelles des 2 centres est surtout mis devant le fait accompli, sans être vraiment informé ni consulté sur les enjeux pourtant primordiaux pour eux.

En conclusion :
Le rapprochement Angers Nantes ne nous paraît pas une nécessité immuable.
Si un rapprochement devait se faire, une formule de simple coopération entre les 2 CLCC devrait être envisagée.
La création d’un seul CLCC Pays de Loire sur 2 sites nous parait une solution pouvant poser de gros problèmes pour les 2 centres, leurs personnels, les usagers, leurs partenaires notamment le secteur public.

Gardons la richesse de 2 CLCC et de 2 CHU dans la région Pays de Loire comme dans la région PACA.


Recherche sur le site

En lutte Concernant

Nos Actions Syndicales