- le 10 juin tous à Paris

CC 66 : un mois de juin décisif !

ATTENTION CHANGEMENT DE LIEU

MANIFESTATION NATIONALE A PARIS
RENDEZ VOUS A PARTIR DE 10H 30

Place de l’OPERA

DEPART 11H EN DIRECTION DE LA PARITAIRE ESPACE SAINT LAZARE

A l’occasion de la dernière journée de mobilisation du 19 mai à l’appel des fédérations CGT-FO-SUD et des collectifs de défense et d’amélioration de la CC 66, le front syndical des négociateurs, porté par la CGT et FO c’est un peu plus fissuré. Vous avez tous noté l’absence de la CFTC et de la CGC dans l’appel intersyndical et leur absence dans la rue dans les nombreuses mobilisations décentralisées.
L’absence d’objectif clair pour cette journée " sans paritaire ", s’est traduit par une mobilisation inégale selon les départements mais a quand même permis de réunir un bon millier de manifestants à Paris, avec un cortège largement fourni par les collectifs de la région parisienne et l’étonnant collectif pour la défense des soins psychiques qui ont réussi à entraîner de nombreux salariés non syndiqués dans la lutte pour la défense de la CC 66.

Tous au pied du mur !

Manifestement la CFDT fait cavalier seul avec les patrons souhaitant au plus vite aboutir sur un accord rejointe par la CFTC et la CGC permettant ainsi de donner une légitimité juridique au futur accord. A partir de ce moment, la casse de la CC 66 tant souhaitée par les syndicats patronaux et le gouvernement pourrait enfin se concrétiser.
Quant à FO et CGT réunies, leur positionnement depuis 6 mois, leur aveuglement même, leur refus du bras de fer avec les patrons dés le début de la négociation pour le retrait de leur projet, les met aujourd’hui dans une position difficile.

SUD fait le choix d’une autre hypothèse bien évidemment, qui aurait pour épilogue le retrait du projet patronal et l’ouverture de réelles négociations sur les salaires et l’amélioration des conditions de travail.

La mobilisation que nous faisons vivre depuis 2005, qui s’approfondi de mois en mois et qui pourrait avoir une ampleur nationale majeure si les salariés répondaient à l’appel de notre fédération et des collectifs, à la grève générale le 10 juin prochain et à manifester pour un " tous ensemble " à Paris dans une marche bruyante et colorée en direction de la commission paritaire nationale.