Bréviaire d’accompagnement de la psychiatrie moribonde

Ne croyez pas que le secteur de psychiatrie échappe au bulldozer de la loi HPST. Le moulin à broyer du service public pour enrichir le privé commercial va aussi sévir sur le secteur. Seule ment le cas est plus compliqué.

La T2A comme on s’y attendait s’est avérée imparfaite alors les penseurs survoltés du ministère inventèrent la valorisation de l’activité psychiatrique, VAP, et totalement envapés pour l’occasion le RIM-P. Hélas, trois fois hélas tout ça ne va pas assez vite pour la FHP, fédération hospitalière privée, alors le ministère eut la géniale idée de faire appel à l’agence ad hoc, la MEAH (Mission nationale d’expertise et d’audit hospitalier), officine généreusement rétribuée à hauteur de 13M d’euros (ça en fait des postes budgétaires tout ça !) par an avec nos cotisations.

Et c’est chose faite, nos têtes d’oeuf ont enfin trouvé la mère de toutes les usines à gaz pour charcuter jusqu’à la moindre tâche. Et ça s’appelle : " Les indicateurs en psychiatrie, analyse de l’activité mesure de l’efficience."


Recherche sur le site

Nos Actions Syndicales