Atelier : place des associations dans le champ de la psychiatrie.

L’introduction du débat pointe :

1) l’absence de l’associatif dans le rapport

2) l’associatif mal perçu en psychiatrie alors qu’aujourd’hui, il est remis en selle par les tutelles.

3) Le positif de l’associatif (soins en réadaptation, accompagnement, â ?¦) : Innovant, porteur de différence

4) Formes de l’associatif dans le secteur - Art 93 de la loi Mars 2002.

Les interventions ont porté sur l’associatif " tiers ", sources de créativité, sociothérapeutique.

Dans une non clarification sur la structuration du secteur Public / Privé entraînant une confusion des débats, permettant :
- une opposition Public / Privé
- une attaque voilée d’une partie du secteur associatif, " celui qui est gestionnaire ", " auto-démocratique "
- une mise en valeur de l’associatif " tiers ", de l’associatif institutionnalisé (association d’usager)

Très peu sur l’associatif " type comité de défense ", " citoyenneté "
Au final : l’associatif une perspective dynamique face à la crise du secteur.

Quelques interventions ont tenté de recadrer le débat :
- complémentarité public / privé
- les structures sont dépendantes des politiques
- risques à opposer public / privé


Recherche sur le site

En lutte Concernant

Nos Actions Syndicales