Atelier : les enjeux actuels du transfert

L’approche actuelle de la psychiatrie tend vers un déni de l’inconscient.
Plus largement, il y a une utilisation de mots pleins, comme violence, agressivité qui ne permettent pas le travail.
Le transfert nécessite des effectifs soignants, il nécessite des espaces de parole, tant pour les patients que pour les soignants (supervision).
Le cadre de soin actuel, pas suffisamment étayant, produit une peur de la violence, plus que de violence proprement dite.


Recherche sur le site

Nos Actions Syndicales