Aides soignants : un DE qui ne change rien !!

Après le CAFAS (Certificat d’Aptitude à la Fonction d’Aide Soignante), le DPAS (Diplôme Professionnel d’Aide Soignant), un DE â ?¦. Sans reconnaissance professionnelle.

Aide Soignant, Auxiliaire de puériculture : Un DE qui ne change rien !!!

Après le CAFAS (Certificat d’Aptitude à la Fonction d’Aide Soignante), le DPAS (Diplôme Professionnel d’Aide Soignant), voici le diplôme d’état d’aide soignant, promis par le Ministère. Il est de même pour les auxiliaires de puériculture, depuis le décret du 31 aoà»t 2007.

Un Diplôme d’Etat : et après ??

Ce DE, revendiqué fort justement par la profession, semble bien n’être qu’une manoeuvre pour faire taire les revendications de reconnaissance professionnelle.
Ce diplôme est donné alors que :
- la VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) est en place,
- la formation est raccourcie (empêchant l’équivalence d’une première année en IFSI)
- l’élargissement des actes est en marche avec les glissements de compétence des infirmiers

Et les salaires ?

Les revalorisations salariales liées au protocole du 19 octobre 2006 profitent essentiellement aux fins de
carrièreâ ?¦.mais laissent le début de carrière à seulement 11 â,¬ brut au dessus du SMIC !

Et on sait que, du fait de la dégradation des conditions de travail, près de 30% des AS partent en retraite
pour invalidité avant d’avoir atteint les grades les plus élevésâ ?¦.. Ils sont ainsi près de 60 000 à ne pas
bénéficier des mesures salariales.

SUD Santé rappelle l’urgence d’une véritable reconnaissance professionnelle.
C’est pourquoi, Sud
- propose un projet de décret visant à réglementer les actes professionnels et clarifier la responsabilité et le champ de compétence des aides soignants et d’auxiliaires de puériculture.
- revendique un déroulement de carrière sans barrage de l’embauche à la retraite, mettant fin à la discrimination des quotas/ratios de promotion (plus de classes supérieure et exceptionnelle)

Le combat doit continuer car nous n’avons pas tout obtenu. Le Diplôme d’Etat n’est qu’un premier pas : il nous reste à obtenir un rôle propre !
Le combat a payé, mais nous ne pouvons en rester là !
Préparons la mobilisation pour une véritable reconnaissance
professionnelle.


Recherche sur le site

Nos Actions Syndicales