APRÃ^S LE SUCCÃ^S DU 29 JANVIER, AGIR VITE ET ENCORE PLUS FORT !

La journée de grèves et de manifestations appelée par l’ensemble des organisations syndicales a été un succès considérable. Plus de deux millions et demi de personnes ont manifesté dans toute la France et de fortes grèves ont touché de nombreux secteurs. Salariés du privé et du public, retraités, chômeurs, jeunes, côte à côte, ont exprimé leur colère d’une situation dont ils ne sont nullement responsables, mais dont ils sont les premières victimes.
Dans le secteur sanitaire et social le mouvement de grève a été particulièrement suivi. Les chiffres des grévistes ont été minorés par le ministère, la plupart du temps des assignés grévistes n’ont pas été comptabilisés. Dans les établissements médico-sociaux, les chiffres n’ont pas été remontés.

Les cortèges hospitaliers et médico-sociaux (notamment de la CC66) ont été particulièrement nombreux et combatifs, souvent en intersyndicale malgré les consignes de certaines directions syndicales.
Gouvernements et entreprises veulent faire payer la crise du capitalisme financier à la population alors qu’ils ont encouragé la spéculation financière nourrie par la dégradation considérable de la condition salariale.
C’est cette situation qui est aujourd’hui refusée par la grande majorité de la population. Les déclarations du gouvernement montrent pourtant qu’il n’est pas prêt à changer de politique. Il faut donc lui imposer ce changement.

Le succès de la journée du 29 janvier ne doit pas être sans lendemain, il faut s’appuyer sur son très fort succès pour amplifier une dynamique de mobilisation qui permette de gagner.

Contre le projet de loi Hôpital patients santé territoires, une initiative est lancé par l’intersyndicale de l’APHP le 12 février qu’il s’agit maintenant d’élargir cet appel nationalement.
Concernant la CC 66 de nombreux collectifs pour le retrait du projet patronal se créent dans tout le pays pour élargir l’action.

Il s’agir d’amplifier et d’enraciner la mobilisation au plus profond du pays, et ce le plus vite possible. C’est cette perspective que mettra en avant notre Union syndicale Solidaires lors de la réunion unitaire des organisations syndicales le 2 février.
Le 30 janvier 2009


tract d’appel intersyndical contre le projet de loi Bachelot
en pièce jointe

Pièces-jointes