8ème semaine de grève à Tenon

Depuis 8 semaines le personnel soignant de Tenon est en grève pour exiger un renforcement des effectifs. Il manque en effet 70 infirmières sur l’hôpital. Cette pénurie organisée en grande partie pour réduire l’offre de soins dans le cadre du regroupement envisagé des hôptitaux de l’Est parisien dégrade davantage les conditions de travail.

Les urgences ont dà» fermer durant deux week-end faute de personnels. Un week-end 5 infirmières ont utilisé en dernier recours le droit de retrait aux urgences afin de se protéger face à un manque de personnels criant. la direction générale a menacé les infirmières de sanctions disciplinaires mais s’est ravisée devant le soutien massif de la communauté hospitalière. Cet exemple doit être médité pouvoîr se reproduire ailleurs quand les moyens humains ne sont plus adaptés aux besoins.

Si un CHSCT extraordinaire s’est tenu, les solutions proposées sont totalement insuffisantes pour résoudre le conflit. De nombreux services tournent à la limite permanente de la sécurité, et ce sont des infirmières intérimaires qui permettent de maintenir tant bien que mal l’activité.

Ce mouvement est emblématique car cette situation se reproduit de plus en plus souvent dans la plupart des hôpitaux où le personnel est à bout ! Très souvent les personnels soignants craquent et démissionnent !

Aujourd’hui les personnels de Tenon ont décidé de dire : ça suffit !
Il faut des moyens durables, respecter les plannings et les horaires, alléger la charge de travail pour permettre d’exercer nos métiers correctement.

TENON s BON ! nous sommes tous concernés !


vendredi 19 novembre la direction générale de l’APHP se déplace à Tenon pour ouvrir des négociations
le personnel reste toujours mobilisé pour de véritables solutions

Recherche sur le site

Nos Actions Syndicales