Accueil > Actu > Maine et Loire Les syndicats CFDT et Sud (...)

Maine et Loire Les syndicats CFDT et Sud tirent la sonnette d’alarme

Catégorie : Actu | 0 commentaire(s)


Les syndicats CFDT et Sud tirent la sonnette d’alarme. Le conseil général de Maine-et-Loire a réduit son aide àla permanence d’accueil pédiatrique pour l’enfance en danger.
L’affaire du réseau de pédophilie angevin avait défrayé la chronique, en 2005. Les collectivités avaient pris toute la mesure du problème. Plusieurs structures avaient vu le jour dont la permanence d’accueil pédiatrique pour l’enfance en danger (Paped). Un lieu où 350 enfants, présumés victimes de violences sexuelles ou autres, sont accueillis dans l’année pour des auditions, des soins, un accompagnement.
Le conseil général a baissé sa subvention de 25 000 €. Ce qui a poussé la direction du CHU àsupprimer 20 % du temps infirmier. La Paped est désormais fermée tous les jeudis.
La CFDT a été la première àréagir, en début de semaine  : « Il ne faut pas faire des économies sur le dos d’enfants en danger  ». Hier midi, Sud Santé Sociaux dénonçait cette décision« irresponsable  » de la part des autorités. « La protection de l’enfance fait partie des missions prioritaires du conseil général. Que représentent 25 000 €  !  »
Dans un courrier datant du 5 mars, Christophe Béchu rappelle que la participation financière n’a cessé d’augmenter, passant de 15 000 € en 2005 à45 000 € àpartir de 2007. Le département a engagé « un travail de remise àplat du dispositif  ». Le président du conseil général rappelle que l’aide sociale àl’enfance et sa protection représentent près de 100 millions.





Autres brèves

Toutes les brèves publiés dans cette rubrique


Rechercher sur le site