Accueil > Actu > Condamnation d’une psychiatre à Marseille, en (...)

Condamnation d’une psychiatre àMarseille, en pleine confusion de genres !

Catégorie : Actu | 0 commentaire(s)


En condamnant àun an de prison avec sursis une psychiatre de Marseille pour un meurtre commis par un de ses anciens patients, le tribunal correctionnel de Marseille vient de franchir un cap lourd de conséquences pour les patient-e-s et les professionnel-le-s.
Parce que ce jugement s’appuie sur l’illusion d’une quelconque prédictivité liant violence et pathologie mentale, d’autre part en faisant porter une responsabilité pénale àl’ensemble des soignants en psychiatrie.
Aboutissement de nombreuses années de stigmatisation de la maladie mentale
et de dérive sécuritaire dans le dispositif de soin en psychiatrie, ce jugement pèsera lourdement sur l’ensemble des décisions prises au quotidien par les soignants. Ce verdict annonce le règne d’une psychiatrie pétrifiée et ultra sécuritaire. Il repose sur l’idéologie du risque zéro et a pour conséquence de menotter les pratiques soignantes en psychiatrie.
La fédération SUD Santé Sociaux dénonce cette confusion entre soin psychiatrique et maintien de l’ordre public, en dénonce les effets néfastes pour la liberté des personnes soignées et pour les professionnel-le-s.
La fédération SUD Santé Sociaux exige par ailleurs que la loi du 5 Juillet 2005 soit abrogée et que soient mis en œuvre les moyens d’une réflexion propice àl’élaboration d’un plan d’organisation des soins en psychiatrie et de son financement.
La fédération rappelle que la psychiatrie publique nécessite un plan d’urgence. Les conditions d’accueil et de soins et les conditions de travail sont partout dégradées. Il est temps de redonner àses acteurs les moyens de soigner dans le respect de la liberté des personnes et d’offrir àla population souffrant de troubles
psychiatriques les soins de qualité auxquels elle doit pouvoir prétendre.

— 





Autres brèves

Toutes les brèves publiés dans cette rubrique