Accueil > Actu > Compte Epargne Temps : l’hôpital malade de la (...)

Compte Epargne Temps : l’hôpital malade de la pénurie !

Catégorie : Actu | 0 commentaire(s)


Le compte épargne temps ne concerne pas que les médecins hospitaliers, les directions doivent aussi des millions d’heures aux personnels des hôpitaux publics : infirmières, manipulatrices, aides soignantes …

La fédération SUD santé-sociaux a dénoncé dès sa mise en place les conditions d’instauration du compte épargne temps pour les personnels des hôpitaux publics, qui n’était qu’un palliatif lors du passage aux 35 heures en 2002 sans moyens correspondants.

L’insuffisance des effectifs a imposé àde nombreux personnels d’ouvrir un CET. La pénurie qui perdure a amplifié ce phénomène depuis 2008. La plupart des hôpitaux , faute de budget suffisant, n’a pas provisionné ces comptes et se retrouve dans l’impossibilité de les payer.

Aujourd’hui, face àla pénurie chronique des effectifs, des directions continuent àimposer l’ouverture de CET.
.
La fédération SUD santé-sociaux dénonce cette situation et exige que les moyens soient attribués aux établissement afin que :
- le personnel puisse récupérer ce temps travaillé, nombre d’entre eux sont actuellement en situation d’épuisement.
- les jours dus soient payés au taux horaire en vigueur, contrairement àce qui s’est passé en 2008, en cas d’impossibilité de récupération.

En aucun cas la fédération SUD santé-sociaux n’acceptera que le personnel soit spolié de ce temps travaillé.

La fédération SUD santé-sociaux demande une rencontre immédiate avec le ministère de la santé, le ministère ne pouvant discuter de ce sujet qu’avec les seules organisations syndicales de praticiens.





Autres brèves

Toutes les brèves publiés dans cette rubrique